Election présidentielle française: voici pourquoi le second tour semble s'éloigner pour Eric Zemmour

Un temps annoncé comme adversaire de Macron, l’ancien polémiste de Laurent Ruquier a chuté de 50 % dans les sondages depuis novembre

Y. N.
Il y a à peine un mois, le président français sortant Emmanuel Macron officialisait enfin sa candidature pour les élections présidentielles dont le premier tour se déroulera ce dimanche dans l’ensemble de l’Hexagone. À l’époque, quatre noms étaient couchés sur papier par les politologues pour lui barrer la route : ceux de Marine Le Pen, présidente du parti d’extrême-droite Rassemblement national et adversaire malheureuse...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité