Présidentielle française 2022: selon de dernières estimations, l'écart se resserre entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon

Revivez toutes les informations de ce dimanche d'élection présidentielle française.

Les Français se sont rendus aux urnes ce dimanche 10 avril, dans le cadre du premier tour de l'élection présidentielle. Comme en 2017, Emmanuel Macron (27,6%) et Marine Le Pen (23%) ont dominé le scrutin. L'actuel président et la candidate du Rassemblement national s'affronteront donc une nouvelle fois lors du second tour le 24 avril.

Derrière Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon obtient 22,2% des voix. En quatrième place, figure Eric Zemmour (7,2%). En cinquième place, Valérie Pécresse obtient un score de 4,8%, une "défaite historique" pour les Républicains selon Eric Ciotti.

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que les candidats malheureux se prononcent quant à leurs consignes de vote. La socialiste Anne Hidalgo a appelé à 20h05 à voter Macron au second tour. Yannick Jadot et Fabien Roussel l'ont suivie. De son côté, Jean-Luc Mélenchon n'a passé qu'une consigne à ses militants (qu'il a répétée à plusieurs reprises): "Vous ne devez pas donner une voix à Madame Le Pen".

Le candidat de Reconquête!, Eric Zemmour, a pour sa part appelé à voter Marine Le Pen. Tout comme Nicolas Dupont-Aignan.


Suivez notre direct :

23h59: l'écart se resserre entre Le Pen et Mélenchon

Selon de dernières estimations, l'écart se resserre entre le candidat de la France Insoumise et la candidate du RN. Jean-Luc Mélenchon est crédité de 22,2% des votes, tandis que Marine Le Pen, toujours en seconde position derrière Macron (27,6%), pointe à 23%.

23h20: le projet de Marine Le Pen "s'adresse à tous" affirme le porte-parole du RN

Le projet de Marine Le Pen "s'adresse à tous" et le Rassemblement national est "prêt à accueillir tout le monde", a affirmé Sébastien Chenu, porte-parole du parti, pour qui le second tour de la présidentiel qui opposera la candidate RN à Emmanuel Macron consacre le clivage entre "mondialistes" et "nationalistes".

"On s'adresse à tout le monde, gens de gauche et de droite. Plus personne ne croit que Marine Le Pen est d'extrême droite", a-t-il affirmé sur la chaîne BFMTV. "Ce n'est pas une histoire de parti mais de rapport aux Français."

Le député du Nord a dit espérer voir Mme Le Pen "à la tête d'une majorité et d'un gouvernement d'union nationale."

Désormais, "deux familles politiques s'opposent", entre "les mondialistes et ceux qui croient en la nation", a-t-il développé, saluant le fait que Marine Le Pen ait amélioré son score par rapport au premier tour de 2017.

"Il y a 70% des Français qui ont voté contre Emmanuel Macron", a estimé sur France 2 l'actuel président du RN Jordan Bardella, pour qui "si les Français ont fait le choix de Marine Le Pen au 1er tour, c'est parce qu'ils pensent qu'elle est la seule à pouvoir battre Emmanuel Macron".

Le président sortant est celui de la "casse sociale", notamment responsable de la "crise de l'hôpital public", a fustigé M. Bardella.

23h00: Jean Lassalle ne donne pas de consigne à ses électeurs pour le second tour

21h45: Emmanuel Macron face à ses militants

"Mes chers compatriotes, ce dimanche, vous avez été plus de 36 millions à faire valoir le droit de vote. Je remercie tous les compatriotes qui dès le premier tour ont porté leur suffrage sur ma candidature. Votre confiance m'honore, m'oblige et m'engage. Vous pouvez toutes et tous compter sur moi pour mettre en oeuvre ce projet d'ouverture que nous avons défendu pendant toute cette campagne. Je veux aussi remercier celles et ceux qui durant ces dernières années ont tant donné. Je sais ce que je vous dois, merci ! J'appelle tous ceux qui depuis 6 ans et jusqu'à ce soir me suivent à transcender leurs différences pour se rassembler dans un vrai mouvement pour le pays. Je veux saluer l'ensemble des candidats présents au premier tour. Depuis le début, nous défendons des convictions avec force mais en respectant chacune et chacun. Je sais la déception des candidats dont je viens de citer le nom, ainsi que la déception de leurs militants. Je remercie Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Fabien Roussel et Valérie Pécresse qui m'ont dès ce soir apporter leur soutien."

"J'invite solennellement nos concitoyens, quels qu'aient été leur choix au premier tour à nous rejoindre. Certains le feront pour faire barrage à l'extrême droite. Je sais que ça ne vaudra pas pleinement soutien au projet que je porte et je le respecte. Je sais que c'est le cas de Jean-Luc Mélenchon. Mais dans ce moment décisif pour l'avenir de la nation, plus rien ne doit être comme avant. C'est pourquoi je souhaite tendre la main à tous ceux qu'ils veulent travailler pour la France. A tous nos compatriotes qui se sont tournés vers l'abstention ou le vote extrême soit parce qu'ils sont en colère, soit parce qu'ils se sentent insuffisamment écoutés, je veux les convaincre dans les jours à venir que notre projet répond davantage à leurs peurs et aux défis du temps que celui de l'extrême droite. Ne nous trompons pas rien n'est joué. Le débat que nous aurons dans les quinze jours à venir sera décisif pour notre pays et pour l'Europe. (...) Je veux une France qui lutte contre le séparatisme islamiste tout en défendant la laïcité. Ce n'est pas une France qui empêche les juifs et les musulmans de manger ce qu'ils veulent. Je veux une France qui s'inscrit dans une Europe forte. Les enjeux du 24 avril, ce sont les choix que vous aurez à faire dans 15 jours. Je mettrai toutes mes forces pour convaincre que le seul projet crédible contre la vie chère c'est le nôtre. Durant les 15 jours à venir, ne ménageons aucun effort, car rien n'est fait. Le 24 avril, nous pouvons faire le choix de l'espoir, le choix de la France et de l'Europe ensemble."

21h29: Nicolas Dupont-Aignan appelle "à faire barrage à Macron"



21h: L'accueil des résultats au QG de Macron



20h52: Zemmour s'exprime, "Rien ne sera plus jamais comme avant"

"Merci infiniment aux deux millions de Français qui m'ont accordé leur confiance. Grâce à vous, je peux promettre que je continuerai à défendre la France. Je suis certain que bientôt nous l'emporterons. Je vous remercie aussi pour la France car je prends chacune de vos voix comme le cri d'un peuple qui ne veut pas mourir. Le fait que vous étiez deux millions à supporter un homme parti de rien montre que mon message a été entendu. C'est un élément fondamental qui ne devra pas être oublié dans les prochaines années. Votre voix ne pourra plus jamais être négligée. Je n'ai pas su convaincre assez de nos compatriotes. L'histoire dira pourquoi nous n'y sommes pas parvenus, alors que beaucoup de Français partagent nos inquiétudes. Peut-être à cause de la situation internationale, à cause du manque de débat et peut-être aussi par ma faute. Bien sûr, j'ai commis des erreurs. J'en porte l'entière responsabilité. Je dois beaucoup de mes succès à mes équipes, je ne leur dois aucun de mes échecs.(...) Grâce à vous, rien ne sera plus jamais comme avant. (...) Nous ne nous arrêterons pas tant que la France ne sera pas reconquise. (...) Je ne me tromperai pas d'adversaire, c'est pourquoi j'appelle mes électeurs à voter Marine Le Pen. Il y a quelque chose de beaucoup plus grand que nous, c'est la France."



20h40: Jean-Luc Mélenchon prend la parole, "il ne faut pas donner une seule voix à Madame Le Pen"

"Ce matin, me sont arrivés bien tôt les échos de la Martinique, de la Guadeloupe, de la Réunion... Dès le premier tour, j'y étais élu président. Cela montre l'état d'urgence dans lequel est entré le pays, car le tableau que nous avons devant nous n'est pas voulu, c'est le choix des institutions qui ont décidé qu'on devait voter entre deux maux. (...) Je connais votre colère. Ne vous abandonnez pas à ce que votre colère vous fasse commettre des erreurs qui seraient irréparables. Tant que la vie continue, le combat continue. La seule tâche qu'on a à se donner c'est de remonter la pierre quand elle est tombée. Vous êtes en état de mener cette bataille et la suivante et celle encore après. Je n'ai jamais cédé, je n'ai jamais baissé le regard. Des batailles arrivent devant vous, ne commettons pas l'erreur de nous fourvoyer. Nous savons pour qui nous ne voterons jamais. Pour le reste, comme je vous l'ai dit il y a cinq ans, vous ne devez pas donner une voix à Madame Le Pen. Il ne faut pas donner une seule voix à Madame Le Pen. Il ne faut pas donner une seule voix à Madame Le Pen. (...) La lutte continue."



Présidentielle française 2022: selon de dernières estimations, l'écart se resserre entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon
©AFP



20h32: Marine Le Pen s'exprime et affirme qu'elle "sera la présidente de tous les Français"

"Le peuple français s'est exprimé et me fait l'honneur d'être qualifiée au second tour face au président sortant. J'y vois l'espoir que se lèvent les forces de redressement de ce pays (...). Dans cette campagne, j'ai décidé d'être libre des attaches partisanes pour être libre de m'adresser directement à vous. Je serai la présidente de tous les Français. Ce qui se jouera ce 24 avril sera un choix de société et même de civilisation. (...) Par l'écoute et l'attention je garantirai le respect de chacun d'entre vous et plus particulièrement des simples citoyens."

Présidentielle française 2022: selon de dernières estimations, l'écart se resserre entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon
©AFP







20h28: Fabien Roussel appelle à voter Macron

20h24: Yannick Jadot s'exprime et appelle à voter Macron

"Ce soir, nous prenons nos responsabilités sans hésitation, car l'écologie c'est la République. J'appelle les militants écologistes à faire barrage à l'extrême droite en votant Macron au second tour", a-t-il affirmé depuis son QG, tout en critiquant l'"inaction de Macron en matière d'écologie".

20h16: Pécresse s'exprime et affirme qu'elle votera Macron

"Je voulais vous convaincre que le courage de mener une vraie politique de droite était la solution pour redonner à notre pays la force et la prospérité qu'il mérite. J'ai dû batailler sur deux fronts: celui du président sortant et celui des extrêmes. Malgré la passion qui m'anime, je n'ai pas réussi. Ce soir, le réflexe du vote utile a joué à plein. Ce résultat est une déception personnelle et collective. J'assume toute ma part dans cette défaite. Je veux dire ma reconnaissance à tous ceux qui m'ont apporté leur soutien.Je reste persuadé que notre projet novateur et réformateur est le bon pour la France, il faut remettre de l'ordre dans le pays. C'est pourquoi la droite et le centre doivent mener avec détermination le combat des législatives. Ce soir, je suis profondément inquiète pour l'avenir de notre pays alors que l'extrême droite n'a jamais été aussi proche de l'emporter. (...) J'ai toujours combattu les extrêmes. Le projet de Marine Le Pen conduirait le pays à la faillite. L'élection de Le Pen conduirait à l'effacement de la France. Ainsi, je voterai Emmanuel Macron."

Présidentielle française 2022: selon de dernières estimations, l'écart se resserre entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon
©AFP





20h14: "Eric Zemmour appellera à voter Marine Le Pen", affirme Marion Maréchal

20h10: Eric Ciotti s'exprime sur la défaite de Pécresse, qu'il qualifie d'"historique"

"C'est une claque, la défaite est brutale, c'est une défaite historique pour la droite républicaine. Nous devons en tirer les conséquences. Cette campagne n'a pas fonctionné ni sur le fond ni sur l'adéquation avec le peuple de France. Mais la droite est toujours là", a estimé Eric Ciotti sur le plateau de TF1.

Il a affirmé qu'il ne donnerait aucune consigne de votes. "Les Français sont libres. Personnellement je ne voterai pas Emmanuel Macron", a-t-il continué.

20h05: Anne Hidalgo appelle à voter Macron

"Face à une extrême droite aux portes du pouvoir, votez contre Marine Le Pen, en votant pour Emmanuel Macron", a appelé la socialiste Anne Hidalgo.


20h : Duel Macron - Le Pen au second tour :

Selon les estimations fiables, Macron serait en tête de ce premier tour (28,1%). Il est suivi par Marine Le Pen (23,3%). Mélenchon serait troisième avec 20,1% des voix. Zemmour serait en quatrième place avec 7,2% des voix et Valérie Pécresse obtiendrait 5% des voix.



19h48: Macron reprend la tête, talonné par Le Pen, dans un nouveau sondage

Un nouveau sondage sortie des urnes place Macron (27,5%) devant Marine Le Pen (24%). Mélenchon récolterait selon ce sondage 20% des voix.

19h46: Le QG de Macron se remplit



19h37: Sur base des projections liées aux premiers dépouillements, un institut de sondage donne Le Pen en tête

Selon les projections d'un important institut sur base des premiers dépouillements, Marine Le Pen serait en tête avec 24 à 25%. Emmanuel Macron est crédité de 23 à 24%, Jean-Luc Mélenchon de 20%, Eric Zemmour de 12% et Valérie Pécresse de 6%.

Notons que ces projections pourraient être inversées par les dépouillements dans les grandes villes, qui devraient être davantage favorables à Macron.

19h35: Au QG de Mélenchon, on garde "espoir"


19h10: Trois nouveaux sondages sortie des urnes confirment le duel Macron - Le Pen au second tour

La Libre vient de prendre connaissance d'un nouveau sondage sortie des urnes. Les résultats sont assez semblables au précédent, mais Macron est légèrement devant Marine Le Pen. Le président française récolterait 24,7% des votes, tandis que la candidate RN serait à 23,5 %. Jean-Luc Mélenchon récolterait 19% des voix.

Selon un autre sondage sortie des urnes, l'ordre des candidats est similaire. Macron et Le Pen se suivent de près: 25,2% pour le président et 24% pour la candidate RN. Jean-Luc Mélenchon récolterait quant à lui 20%.

Enfin un troisième sondage confirme le duel Macron - Le Pen au second tour. Le président français récolterait entre 24 et 25% des voix. La candidate RN serait quant à elle à 23-24%.Enfin, Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 19% des votes.

18h45: Les résultats d'un nouveau sondage sortie des urnes attendus d'ici peu

18h42: Valérie Pécresse devrait s'exprimer à 20h30



17h46: Un taux de participation à 74,4% à 20h ?

Comme l'annonçait le ministère de l'Intérieur, le taux de participation à cette élection présidentielle s'élevait à 65% à 17h. Selon des estimations de Harris Interactive x Toluna pour RTL et M6, le taux de participation à 20h pourrait être de 74,4%.

17h37: Macron et Le Pen à égalité, selon un premier sondage sortie des urnes

Selon un premier sondage sortie des urnes (soit réalisé auprès d'électeurs sortant des bureaux de vote), Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient en tête à égalité. Ils récolteraient tous deux 24% des votes, a appris La Libre à bonne source.

Jean-Luc Mélenchon, en troisième position, obtiendrait 19% des voix. Derrière, Valérie Pécresse et Eric Zemmour recueilleraient chacun 8%.

Attention, il s'agit là de résultats issus d'un premier sondage sortie des urnes, réalisé par l'un des grands instituts. Il faut donc être très prudent avec ces résultats, qui ne sont qu'indicatifs et qui peuvent encore fortement évoluer. Précisons d'ailleurs que ces résultats sont des chiffres bruts non corrigés.

17h00: Chiffres de la participation à 17h - 65 %

Il s'agissait de la grande inconnue de cette élection: le taux d'abstention pourrait atteindre un niveau record pour cette présidentielle. Selon les données communiquées à 17h par le ministère de l'Intérieur, le taux de participation s'élève à 65% . En 2017, le taux de participation à 17h s'élevait à 69,42%.

Les premiers chiffres sur la participation communiqués par le ministère de l'Intérieur ce dimanche à la mi-journée confirmaient déjà une abstention massive. A 12h, la participation s'établissait en effet seulement à 25,48%, soit trois points de moins qu'en 2017 (28,54%) et qu'en 2012 (28,3%).

16h32: Les résultats en Guyane

Encore une fois, c'est Jean-Luc Mélenchon qui sort vainqueur des urnes en Guyane. Il récolte 50,59% des voix. Il est suivi par Marine Le Pen (17,66%) et par Emmanuel Macron (14,22%).

Le taux de participation est de 36,16% en Guyane, selon une source fiable.

16h06: Les résultats à Saint-Martin

C'est toujours Mélenchon qui domine la course, selon les résultats officiels, à Saint-Martin. Le candidat de la France Insoumise obtient 35% des voix. Le candidat en deuxième position, Emmanuel Macron, réunit quant à lui 25,2% des voix. En troisième place, Marine Le Pen totalise 14,9% des voix. Elle est suivie par Eric Zemmour (11,1%). Les autres candidats sont en dessous des 10%.

Le taux de participation à Saint-Martin est de 30,8%.

15h30: Les résultats en Guadeloupe

Comme en Martinique, Jean-Luc Mélenchon est largement en tête du scrutin en Guadeloupe, selon les résultats définitifs communiqués par une source fiable à La Libre. Le candidat de La France Insoumise réunit 56,16% des voix. Derrière lui, Marine Le Pen totalise 17,92% des voix et Emmanuel Macron 13,43% des voix.

A noter que le taux de participation est de 44,76% pour la Guadeloupe.

14h58: Les résultats en Martinique

Selon une source fiable, les résultats complets en Martinique placent Jean-Luc Mélenchon largement en tête du scrutin (53,1%). En deuxième position, Marine Le Pen obtient 16,3% des voix . Derrière elle, Emmanuel Macron totalise 13,42% des voix.

A noter que le taux de participation pour la Martinique est de 42,67%.

14h41: Les résultats à Saint-Barthélemy

La Libre a pu prendre connaissance des résultats complets à Saint-Barth. Selon une source fiable, 2.704 personnes ont été voter sur les 5.267 personnes inscrites. Le taux de participation pour Saint-Barth est donc de 51,34 %.

Emmanuel Macron est en tête du scrutin à Saint-Barthélemy (23,8%). Il est suivi par Marine Le Pen (22,4%) et par Eric Zemmour (17,7%). En quatrième position, figure Jean-Luc Mélenchon. Tous les autres candidats sont à moins de 10%.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be