Pour Jean-Luc Mélenchon, la bataille n'est pas finie: "Je demande aux Français de m'élire Premier ministre"

Jean-Luc Mélenchon s'exprime pour la première fois après sa défaite au premier tour.

Rédaction
Pour Jean-Luc Mélenchon, la bataille n'est pas finie: "Je demande aux Français de m'élire Premier ministre"
©AFP

Ce mardi, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de BFM TV. Troisième au scrutin du premier tour, le candidat insoumis est notamment revenu sur sa déception après sa défaite sur le fil derrière Marine Le Pen. "Je ne sais pas si un événement comme celui-là peut se digérer", a-t-il déclaré. Il avoue également avoir cru pouvoir défendre ses idées face à celles d'Emmanuel Macron.

Comme tout le monde le sait, c'est finalement Marine Le Pen qui a tiré son épingle du jeu et qui est en lice pour le second tour de l'élection présidentielle. Quel sera l'avenir de Jean-Luc Mélenchon suite à cette défaite ? Il a donné plusieurs éléments de réponses. "Le tableau, c'est que le pays est partagé entre trois blocs à peu près égaux. Celui d'Emmanuel Macron, de Marine Le Pen et enfin le bloc populaire."

Il a juré défendre le dernier cité. Il a ensuite fait une annonce forte: "Je demande aux Français de m'élire Premier ministre. J'appelle tous ceux qui veulent rejoindre l'Union populaire à nous rejoindre pour cette belle bataille." Le candidat a ainsi appelé les Français à voter pour une "majorité d'Insoumis" et de "membres de l'Union populaire" aux élections législatives de juin.

Mélenchon serait ainsi le Premier ministre du futur président ou présidente de la République, provenant de LREM ou du RN. Ce qui est contradictoire lorsque l'on observe la façon dont il a traité ces deux candidats. "Prenez le problème par l'autre bout. Je ne veux pas que Marine Le Pen ou Emmanuel Macron dirigent ce pays. La seule façon de les empêcher de régner seul est de devenir Premier ministre. Pour cela, il faut que mes électeurs me choisissent. Je ne serai Premier ministre non pas par la faveur ou la grâce de monsieur Macron ou madame Le Pen, mais parce que les Français l'auront voulu."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be