Présidentielle 2022 : et si Emmanuel Macron et Marine Le Pen arrivent à égalité dans les résultats ce dimanche 24 avril, on fait quoi ?

Que se passera-t-il si les deux candidats à l'élection présidentielle française 2022 arrivent à égalité ? Aucun texte de loi ne tranche formellement cette question ! L'hypothèse la plus probable : un deuxième second tour, et un nouveau vote.

Présidentielle 2022 : et si Emmanuel Macron et Marine Le Pen arrivent à égalité dans les résultats ce dimanche 24 avril, on fait quoi ?
©SHUTTERSTOCK

Ce serait du jamais-vu. Et c'est évidemment très improbable. Mais il n'est pas exclu qu'au terme de ce second tour de la présidentielle française 2022, qui oppose Emmanuel Macron (candidat à un second quinquennat) à Marine Le Pen (qui a déjà tenté d'accéder à l'Elysée en 2017, déchue face au même Macron), les deux candidats arrivent à égalité. Le scénario serait tellement rocambolesque que même la Constitution française n'évoque pas cette éventualité dans ses textes.

Au premier tour 2022, remporté le 10 avril par Emmanuel Macron, le candidat LREM (La République En Marche) a récolté 27,8% des suffrages, avec 9 783 058 voix exprimées en sa faveur. Marine Le Pen, candidate du Rasemblement Natonal (RN, ex-FN), a terminé le premier tour à la seconde place avec 23,1% des voix, soit 8 133 828 bulletins déposés en sa faveur dans les urnes de la République. Les résultats définitifs du premier tour sont à retrouver ici.

Un "deuxième" second tour ?

Primo, il faut comprende qu'en cas d'égalité parfaite (50%-50%) des suffrages exprimés, c'est le conseil consitutionnel qui aurait la main pour déterminer la marche à suivre. La seule solution pour un "scrutin équitable" serait qu'il commande de procéder à un nouveau vote, comme l'indiquait Guy Carcassonne, constitutionnaliste décédé en 2013 qui s'était penché sur cette question, et Pascal Jan, professeur de droit public à l'IEP de Bordeaux, interrogé par le Parisien. Une sorte de "second tour bis" qui prolongerait d'autant la campagne, et rappellerait les Français à nouveau aux urnes.

Priorité au plus âgé : très peu probable

Alternative encore moins probable : pour les élections locales françaises (municipales, régionales, législatives), c'est le candidat le plus âgé (ou la liste avec la moyenne d'âge la plus élevée) qui remporte l'élection en cas d'égalité. Si l'on transpose cette règle à la présidentielle (ce que le Conseil constitutionnel n' a jamais enviagé et qui semble encore moins probable pour un scrutin comme la présidentielle), en cas d'égalité parfaite, ce serait donc Marine Le Pen qui serait donnée gagnante face à Emmanuel Macron : la première est âgée de 53 ans ans, le second de 44 ans.

La situation dans les sondages

Les résultats du second tour de la présidentielle seront communiqués dimanche, sur le coup de 20h. Vue de Belgique, cette élection ne contraint pas les médias belges à s'astreindre à la règle du silence médiatique imposée aux médias français avant 20h. C'est la raison pour laquelle vous pourrez retrouver, ce dimanche 24 avril, des sondages et premiers résultats sur les sites des médias belges, comme celui de

La DH

ou encore

La Libre Belgique

.

A cinq jours du vote, alors que la campagne bat son plein pour Emmanuel Macron et Marine Le Pen, pour rappel, les sondages accordent

un avantage à Emmanuel Macron, crédité de 55% d'intentions de vote face à Marine Le Pen (45%)

. L'écart pourrait être plus réduit qu'en 2017.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be