Guerre en Ukraine : Zelensky raconte ses premiers heures de l'invasion russe

Dans un reportage du magazine américain Time, le président ukrainien s'est longuement épanché sur comment il a vécu les premières heures de l'invasion russe, lorsque tout a basculé.

Guerre en Ukraine : Zelensky raconte ses premiers heures de l'invasion russe
©AP

Dès le début de l'attaque, le 24 février, les forces russes ciblent le quartier du gouvernement ukrainien à Kiev. Dans les locaux présidentiels, Volodymyr Zelensky et sa famille sont directement en danger. L'armée ukrainienne prévient le chef d'Etat que des soldats russes ont été parachutés à Kiev avec pour but de le tuer ou le capturer.

Le journaliste du Time Simon Shuster a passé deux semaines en immersion dans le bunker du palais présidentiel de la capitale ukrainienne, d'où opère désormais Zelensky. Le président ukrainien et son entourage lui ont livré leurs témoignages. Zelensky a raconté une scène en particulier : le moment où lui et sa femme Olena, ont dû aller réveiller leurs enfants - une fille de 17 ans et un fils de 9 ans - pour leur annoncer qu'ils devaient se préparer à fuir leur maison en raison du début des bombardements. "Nous les avons réveillés. C'est bruyant, il y avait des explosions partout", se souvient-il.

La résidence présidentielle est ensuite rapidement protégée : le bâtiment barricadé avec ce qui est a porté de main. Pendant ce temps là, les combats éclatent.

Dans le bunker, le président du parlement ukrainien Ruslan Stefanchuk, qui a rejoint Zelensky dès le 24 février dans sa résidence, raconte au Time ne pas avoir vu de peur sur le visage du chef de l'Etat. Il semblait plutôt effaré d'en être arrivé là. "Nous avons senti l'ordre du monde s'effondrer", déclare Ruslan Stefanchuk, alors que le président alertait depuis plusieurs mois sur les risques d'une telle attaque.

Oleksiy Arestovych, du service de renseignement militaire, se souvient des premières heures "d'une folie totale". Les troupes russes ont tenté à deux reprises de prendre d'assaut le bâtiment où se trouvait Zelensky, dès les premières heures, alors que sa femme et ses enfants s'y trouvaient toujours aussi. “Les troupes russes ont failli intercepter le président Zelensky et sa famille durant les premières heures de la guerre”, avoue un conseiller. Des tirs russes étaient entendus à proximité du palais.

Le président ukrainien a d'ailleurs eu la possibilité de quitter le pays pour la Pologne, avec l'aide des Américains ou des Britanniques, ce qu'il a refusé. "Je reste dans la capitale. Ma famille est également en Ukraine. Mes enfants sont en Ukraine. Les membres de ma famille ne sont pas des traîtres, ils sont des citoyens ukrainiens. Je n'ai cependant pas le droit de dire où ils se trouvent exactement", avait déclaré Zelensky dans une allocution à la nation, le 25 février.

Le chef d'Etat finit par se rendre dans un bunker, où il reste pendant plusieurs semaines, et depuis lequel il continue à diriger le pays. Ces dernières semaines, il s'expose davantage à l'extérieur, notamment pour se rendre sur les zones de front ou accueillir les dirigeants internationaux, qui viennent en soutien. Au Time, Volodymyr Zelensky s'inquiète de la diminution de l'attention que porte le reste du monde à cette guerre, deux mois après le début du conflit.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be