Pour prouver qu'il n'est pas d'extrême droite, ce candidat RN montre une photo de sa femme en direct à la télévision

Un geste qui a suscité l'indignation.

Pour prouver qu'il n'est pas d'extrême droite, ce candidat RN montre une photo de sa femme en direct à la télévision
©France 3

Gérard Vollory, candidat du Rassemblement National de la 3e circonscription du Rhône à Lyon, fait actuellement parler de lui à cause d'une polémique qu'il a lui même provoquée sur le plateau de France 3.

Invité dans le cadre d'un débat sur les élections législatives, Gérard Vollory a été interpellé par le présentateur après qu'une autre invitée, la républicaine Béatrice De Montille, a évoqué "les extrêmes".

Le candidat RN s'est défendu d'être un extrême en affichant sur le plateau une photo de sa femme d'origine rwandaise. Un geste qui a choqué Sarah Peillon, membre du parti de Macron, sur le plateau, cette dernière affirmant que "la vie privée doit rester dans le domaine privé".

Le présentateur Paul Satis a lui aussi immédiatement réagi, sous-entendant que ce geste était hors propos. Le débat s'est ensuite poursuivi sur d'autres dossiers.

Mais la polémique a abondamment été commentée sur les réseaux sociaux, les internautes se montrant indignés. Sur FranceInfo, Gérard Vollory est revenu sur son geste et assure qu'il ne s'agissait en rien d'un coup politique préparé à l'avance et qu'il avait toujours sur lui une photo de sa femme. "Je suis très fier de ma femme et de son parcours", indique-t-il, avant de préciser que si personne ne l'avait directement qualifié de raciste, "c'était sous-entendu et ça m'a agacé".

Il reconnaît aussi que "c'était peut-être une mauvaise réaction" de sa part et a présenté ses excuses pour ce geste que même son épouse, dit-il, aurait préféré qu'il ne fasse pas, suite aux nombreuses réactions choquées sur la toile,.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be