68 interpellations à Paris en marge de la finale de la Ligue des Champions

Soixante-huit personnes ont été interpellées et 39 placées en garde à vue samedi soir à Paris lors de la soirée de finale de Ligue des champions, émaillée d'incidents autour de l'accès au Stade de France, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Belga
68 interpellations à Paris en marge de la finale de la Ligue des Champions
©AFP

Fait rare pour un match de ce niveau, le début de la rencontre entre le Real Madrid et Liverpool (1-0) avait dû être reporté d'une demi-heure, en raison de tensions à l'extérieur du stade.

De nombreux supporteurs avaient tenté d'escalader les grilles de l'enceinte pour tenter de forcer l'entrée. De brèves échauffourées ont alors opposé les forces de l'ordre qui repoussaient ces intrus, parfois en faisant usage de gaz lacrymogènes.

Certains spectateurs, pourtant munis de billets, n'ont pu accéder au stade qu'en fin de première période du match.

La préfecture de police de Paris a indiqué dans un communiqué publié samedi soir qu'avant la rencontre "de nombreux supporters sans billets pour le match ou détenteurs de faux billets ont perturbé l'accès au Stade de France, au niveau du périmètre de sécurité extérieur".

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a lui, dans un tweet, pointé du doigt l'attitude "des milliers de +supporters+ britanniques sans billet ou avec des faux billets qui ont forcé les entrées" du Stade de France.

Mais l'évacuation des deux "fan zones" distinctes - pour les supporters du Real Madrid à Saint-Denis et pour ceux de Liverpool dans l'est de Paris - s'est déroulée sans incidents majeurs, a ajouté sur Twitter la préfecture, évoquant pour ces rassemblements une "bonne physionomie" générale de la soirée.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be