Dupond-Moretti pris à partie par un fiché S d'extrême droite

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a été pris à partie en fin d'après-midi lundi lors d'un déplacement électoral à Ermont (Val-d'Oise) par un fiché S d'extrême droite, qui a été arrêté, a indiqué à l'AFP une source policière.

Dupond-Moretti pris à partie par un fiché S d'extrême droite
©AFP

Lors d'une déambulation près de la gare de cette commune située au nord de Paris, vers 18H30, "un individu l'a insulté. Il a été écarté par le service de sécurité et interpellé par la police du Val-d'Oise qui était non loin", a déclaré cette source policière, confirmant une information de BFMTV.

L'individu, dont l'âge n'a pas été précisé, a crié au garde des Sceaux des insultes comme "escroc de la justice", sans toutefois proférer de menaces directes, a expliqué cette source.

Arrêté, l'homme a été trouvé porteur d'un "petit couteau suisse" qu'il n'a toutefois pas exhibé et dont il n'a pas fait usage. Il a été placé en garde à vue au commissariat d'Ermont.

L'ancien ténor du barreau se trouvait dans le Val-d'Oise pour participer à un tractage en soutien à la députée (Horizons) Naïma Moutchou, en vue des élections législatives des 12 et 19 juin.

Le suspect "voulait apparemment en découdre avec nous alors que nous échangions paisiblement avec des habitants à Ermont", a témoigné la parlementaire dans un message posté sur les réseaux sociaux, remerciant les forces de l'ordre pour leur action.

"Nous ne cèderons pas aux intimidations", a-t-elle ajouté.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be