"C'était la folie à l'intérieur": la police donne des détails de la nouvelle fusillade aux Etats-Unis à Tulsa

Après la tuerie d’Uvalde, la ville de Tulsa est également endeuillée par une fusillade ce lundi.

La Rédaction
"C'était la folie à l'intérieur": la police donne des détails de la nouvelle fusillade aux Etats-Unis à Tulsa
©AFP

Encore un bain de sang aux États-Unis. Environ deux semaines après la terrible tuerie d’Uvalde, une nouvelle fusillade a éclaté sur le site de l'hôpital St Francis à Tulsa. CNN a donné un peu plus de détails sur cette tuerie qui a engendré cinq morts, le tireur inclus.

Ce dernier avait acheté son arme d'assaut de type AR-15 ce jour-là et a ouvert le feu au deuxième étage de l'établissement médical. Il disposait également d'une arme de poing qu'il s'était procurée le 29 mai. Les deux armes ont été retrouvées sur les lieux.

"Peu avant 17h, les forces de l'ordre ont reçu un appel à propos d'un individu armé au Natalie Medical Building, un cabinet médical situé sur le campus de l'hôpital Saint Francis", a déclaré Eric Dalgleish, chef adjoint de la police de Tulsa. "Les officiers sont arrivés dans les minutes qui ont suivi et ont entendu des coups de feu dans le bâtiment. Ce qui les a dirigés vers le deuxième étage", a-t-il poursuivi. "Les forces de l'ordre avançaient dans le bâtiment mais ont retrouvé le tireur mort." Selon la police, le tueur se serait suicidé. "Deux des personnes décédées ont été trouvées dans la même pièce que le tireur." L'auteur de ce crime n'a pas encore été dévoilé officiellement.

À l'heure d'écrire ces lignes, on ne connaît pas encore l'identification des victimes. "Ce n'est pas encore clair. On ne sait pas si les quatre personnes tuées étaient des membres du personnel médical, des patients ou des visiteurs",a ajouté Eric Dalgleish.

Présent sur place, le capitaine de la police de Tulsa Richard Meulenberg a donné d'autres informations à propos du drame. "C'était la folie à l'intérieur, avec des centaines de pièces et des centaines de personnes essayant de sortir du bâtiment", explique-t-il. En plus des victimes, moins de dix personnes ont été blessées. Mais leurs jours ne sont pas en danger et on ne sait pas si la cause des blessures est liée à la fusillade ou la cohue lors de la fuite de l'hôpital.

Rien n'a été laissé au hasard par le tireur selon lui. "Il s'est rendu de manière délibérée à cet endroit, à un étage très précis. Et il a tiré dans un but très précis. Ce n'était pas un tir au hasard de la part de cet individu." Cependant, les enquêteurs s'efforcent encore de déterminer le motif du tireur. "Même si l'on ne pense pas qu'il s'agit d'une fusillade aveugle", a précisé M. Meulenberg.

"Cela peut vraiment arriver n'importe où et c'est très effrayant"

CNN a également recueilli le témoignage d'une personne sur place. En effet, Nathan Lachelle était avec sa belle fille et ses petits enfants pour un rendez-vous chez le médecin lorsque la fusillade a éclaté. "Nous ne sommes plus en sécurité nulle part", commence-t-elle. "Vous ne pensez jamais que cela va se produire sous vos yeux. C'est un grand signal d'alarme pour mes enfants. Ce genre de drame peut arriver n'importe où et c'est très effrayant." Pour la femme, le symbole est très marquant. "On ne peut plus aller dans un magasin. On ne peut même plus aller à l'école et maintenant, on ne peut plus se rendre chez le médecin?" conclut-elle. Cette fusillade de Tulsa était la 233e de masse aux Etats-unis en 2022 selon Gun Violence Archive.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be