Guerre en Ukraine: Kiev pas convaincu par les justifications de Merkel sur sa politique envers la Russie

Kiev s'est montré mercredi peu convaincu par les explications de l'ex-chancelière allemande Angela Merkel, qui a défendu la veille sa politique de rapprochement vis-à-vis de la Russie, sur fond d'invasion de l'Ukraine par les forces de Moscou. Désormais retirée de la politique, Mme Merkel, qui a dirigé pendant 16 ans la première économie européenne, a estimé ne pas avoir à "s'excuser" d'avoir misé sur la diplomatie et le commerce pour tenter d'éviter une guerre en Ukraine.

Guerre en Ukraine: Kiev pas convaincu par les justifications de Merkel sur sa politique envers la Russie
©Abacapresse

De son côté, Mikhaïlo Podoliak, conseiller de la présidence ukrainienne, a reproché mercredi à l'ancienne chancelière d'avoir soutenu le projet de gazoduc controversé Nord Stream 2, destiné à acheminer le gaz russe en Europe via l'Allemagne notamment.

"Si la chancelière Merkel a toujours su que la Russie préparait une guerre et que l'objectif de Poutine est de détruire l'UE, alors pourquoi construire Nord Stream 2", a-t-il écrit sur Twitter.

Il a accusé Mme Merkel d'avoir favorisé la dépendance européenne au gaz et au pétrole russes.

Dans ses propos mardi, Angela Merkel a assuré avoir été consciente depuis plusieurs années de la menace que faisait peser le président russe Vladimir Poutine sur la sécurité européenne mais qu'il était dans l'intérêt de l'Allemagne de "trouver un modus vivendi avec la Russie".

L'Allemagne a longtemps pratiqué la politique de la main tendue envers la Russie, suivant l'idée que le commerce induirait une démocratisation progressive du pays.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be