Disparition d'un journaliste britannique et d'un spécialiste brésilien en Amazonie: des traces de sang retrouvées sur le bateau d'un suspect

Des traces de sang ont été découvertes sur le bateau d'un suspect arrêté dans le cadre de la disparition depuis dimanche en Amazonie d'un journaliste britannique et d'un expert brésilien, dont les soutiens ont demandé à Londres et à Brasilia "l'intensification des recherches".

Disparition d'un journaliste britannique et d'un spécialiste brésilien en Amazonie: des traces de sang retrouvées sur le bateau d'un suspect
©AFP

"Des traces de sang ont été trouvées sur le bateau d'Amarildo da Costa de Oliveira, 41 ans, connu sous le nom de +Pelado+, qui a été arrêté mardi" qualifié de "suspect", a indiqué jeudi la police fédérale du Brésil dans un communiqué, alors que les recherches pour retrouver les deux hommes se poursuivaient.

"Le matériel collecté est en route pour Manaus", chef-lieu de la région de l'Etat d'Amazonas, "pour être soumis à une expertise", est-il ajouté dans le communiqué, accompagné d'images d'enquêteurs prenant des photos de ce qui semble être une petite tache de sang sur une bâche bleue à l'intérieur d'un bateau à moteur dont la peinture s'écaille.

Dom Phillips, 57 ans, collaborateur régulier du quotidien The Guardian, et Bruno Pereira, 41 ans, spécialiste reconnu des peuples indigènes, sont portés disparus dans la région de la vallée de Javari, une région "dangereuse" selon la police, où ils menaient des entretiens pour un livre sur la conservation de l'environnement.

Des témoins ont dit avoir vu passer le suspect à toute vitesse dans un bateau allant dans la même direction que Dom Phillips et Bruno Pereira lorsqu'ils ont été vus pour la dernière fois.

Selon la police, l'homme avait été arrêté parce qu'il transportait des munitions d'un calibre non autorisé et de la drogue.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be