Sommet du G7 : quand Emmanuel Macron oublie les caméras et interrompt Joe Biden pour lui parler de pétrole

Une scène plutôt cocasse entre Emmanuel Macron et Joe Biden à laquelle des caméras ont assisté...

Sommet du G7 : quand Emmanuel Macron oublie les caméras et interrompt Joe Biden pour lui parler de pétrole
©Belga

C'est une scène pour la moins surprenante qui s'est déroulée ce lundi en marge de la réunion du G7 en Bavière. Alors que Joe Biden était en train de discuter avec son plus proche conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, Emmanuel Macron a apostrophé le président. "Joe ! Monsieur le président, pardon de vous interrompre", débute-t-il. Une scène qui s'est déroulée devant les micros et caméras puisque la presse était à deux pas de là. Il poursuit alors en lui expliquant qu'il vient de s'entretenir par téléphone avec Mohamed Ben Zayed.

"J'ai décidé d'appeler le président des Emirats Arabes Unis. Je lui ai demandé d'augmenter sa production. Il m'a répondu deux choses. D'une, 'je suis au maximum' - en tout cas, c'est ce qu'il dit - et deux, selon lui, les Saoudiens peuvent augmenter un peu la leur, de 150 (ndlr, il parle ici de milliers de barils) ou un peu plus, mais pas en grande capacité et sur les six prochains mois". Il poursuit ensuite: "enfin, s'agissant de ce qu'on va faire sur le pétrole russe, il m'a dit que nous devions nous assurer que l'Inde", avant d'être interrompu par Jake Sullivan qui s'est alors mis à pointer les caméras. "Oui, on va en parler à l'intérieur", a conclu le président français face à un Joe Biden assez gêné.

Une maladresse qui n'est, bien entendu, pas passée inaperçue, et qui suscite plusieurs interrogations dans un contexte où le prix des carburants atteint des montants records avec le conflit ukrainien. Peu de temps après, le ministre de l'Energie des Emirats Arabes Unis, mis en porte-à-faux, a réagi sur Twitter. "Au vu des récents reportages, j'aimerais préciser que les Emirats ont presque atteint leur capacité maximale de production", a-t-il écrit. L'ancien ambassadeur de France aux Etats-Unis, Gérard Araud, a lui aussi réagi sur le plateau de BFMTV. "Je pense qu'Emmanuel Macron n'a pas vu qu'on l'écoutait. Il n'avait aucun intérêt à dire ça devant les caméras. Il a été surpris", a-t-il affirmé.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be