Le plus grand glacier du monde est en danger: sa fonte pourrait produire des événements sans précédents

Une nouvelle étude inquiétante.

Le plus grand glacier du monde est en danger: sa fonte pourrait produire des événements sans précédents
©shutterstock

Un phénomène inquiète plus que jamais les climatologues et spécialistes du monde entier. Selon une étude récente dans la revue Nature Climate Change, le plus grand glacier au monde est en grand danger. Situé au cœur de l'Antarctique, l'inlandsis Est-Antarctique, qui est plus ou moins équivalent aux Etats-Unis, serait entouré d'eaux de plus en plus chaudes. Ce qui ouvre la possibilité à la fonte de ses glaces. Un événement qui pourrait avoir des conséquences tragiques pour la planète.

"Nos découvertes soulignent l'urgence de limiter le réchauffement climatique en dessous de 1,5 ℃, pour éviter les dommages climatiques les plus catastrophiques", alerte Laura Herraiz Borreguero, l'autrice principale de l'étude. "Le réchauffement des eaux et l'élévation du niveau de la mer pourraient endommager la vie marine et menacer les établissements humains côtiers", précise-t-elle.

L'océanographe à l'agence scientifique nationale australienne (CSIRO) explique également que cette découverte est différente des autres. "Il est bien connu que la calotte glaciaire de l'Antarctique occidental fond et contribue à l'élévation du niveau de la mer. Mais jusqu'à présent, on en savait beaucoup moins sur son homologue de l'est", confie-t-elle. "La façon dont ce bassin réagira au changement climatique est l'une des plus grandes incertitudes dans les projections de l'élévation du niveau de la mer au cours de ce siècle. Si le bassin fondait entièrement, le niveau mondial des mers s'élèverait de 5,1 mètres. On ignorait en revanche que des eaux plus chaudes réussiraient à se frayer un chemin jusqu'à ce glacier, que l'on pensait pourtant en partie préservé du dérèglement climatique, contrairement à la calotte glaciaire de l'Antarctique occidental."

Effectivement, le réchauffement climatique est à la base de cette possible future catastrophe. Même si son incidence est moins directe que l'on pourrait le penser. Le réchauffement climatique, avec l'augmentation des concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, a modifié la direction des vents. "En conséquence, les vents d'ouest se rapprochent de l'Antarctique en été, apportant avec eux de l'eau chaude", explique Laura Herraiz Borreguero.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be