La Russie accuse l'Ukraine d'avoir tué la fille du nationaliste russe proche du Kremlin Alexander Douguine

Plus tôt, un groupe russe inconnu aurait revendiqué cette attaque, selon un ex-député russe.

La rédaction (avec AFP)

Les services de sécurité russes (FSB) ont accusé lundi les "services spéciaux" ukrainiens d'avoir tué la fille d'un idéologue réputé proche du Kremlin, morte dans l'explosion de sa voiture près de Moscou, ont rapporté les agences de presse russes.

Le "meurtre" de Daria Douguina, fille de l'intellectuel et écrivain ultra-nationaliste Alexander Douguine, "a été préparé et commis par les services spéciaux ukrainiens", a déclaré le FSB dans un communiqué cité par les agences russes. Selon la même source, la personne ayant piégé la voiture de Daria Douguina s'est ensuite enfuie en Estonie.

Or, Kiev a déjà démenti toute implication.

L'Armée nationale républicaine revendiquerait l'attaque

Plus tôt, The Guardian relayait pourtant qu'un ancien membre de la Douma, Ilya Ponomarev, avait déclaré dimanche soir sur sa propre chaîne de télévision qu'un groupe russe inconnu, l'Armée nationale républicaine, avait revendiqué l'attaque contre Daria Douguine. Ponomarev a affirmé que ce groupe l'a autorisé à relayer les propos suivants : "Nous (...) déclarons hors-la-loi les instigateurs de la guerre et ceux qui volent le peuple et l'oppriment (...) Nous déclarons que le président Poutine (...) est un criminel de guerre qui a altéré la Constitution, déclenché une guerre entre les peuples slaves et conduit les soldats russes à une mort certaine et insensée."

Selon M. Ponomarev, qui vit aujourd'hui à Kiev, il s'agit d'un groupe de partisans russes qui tentent de renverser le régime de Poutine par des opérations souterraines. L'information n'a pas été officiellement confirmée.

Bombe déclenchée à distance

La bombe, qui était fixée sous la voiture, a été déclenchée à distance, a indiqué une source au sein des services de secours à l'agence de presse étatique russe Tass. "Il est désormais clair que la bombe qui se trouvait sous la voiture de Mme Douguine a été activée à distance. Sa voiture était probablement suivie de près et ses mouvements étaient surveillés", a déclaré la source.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be