Un second scandale pour Sanna Marin, la Première ministre finlandaise: elle s'excuse publiquement

Sanna Marin se retrouve pour la deuxième fois au centre de l'attention de la Finlande suite à la fuite d'une photo de soirée prise à sa résidence.

Un second scandale pour Sanna Marin, la Première ministre finlandaise: elle s'excuse publiquement
© AFP

Toujours sous le feu des projecteurs suite à une vidéo d'elle dansant en soirée, la Première ministre finlandaise subit une deuxième salve de critiques cet été avec la publication d'une photo de deux femmes s'embrassant, couvrant leurs seins derrière un panneau indiquant "Finlande". Si Sanna Marin n’apparaît pas sur la photo, elle était pourtant bien présente au moment de la capture du cliché.

"À mon avis, cette photo n'est pas appropriée, je m'excuse... cette photo n'aurait pas dû être prise", a déclaré Sanna Marin aux journalistes lors de la réunion annuelle des ambassadeurs finlandais à l'étranger ayant lieu à à Helsinki.

La photo en question aurait été prise dans sa résidence privée de Kesaranta après un festival de musique au début du mois de juillet. La première ministre explique que, ce jour-là, elles avaient "été dans le sauna, nager et passer du temps ensemble".

Le cliché a ensuite été publié sur le compte TikTok d'une des femmes apparaissant sur la photo. Il s'agit de l'ancienne candidate du concours de Miss Finlande, aujourd'hui influenceuse.

La vice-première ministre Annika Saarikko a reconnu le mur de la photo comme celui de la résidence de Sanna Marin et a déclaré que le mode de vie que la photo laissait transparaître contrastait avec l'expérience de beaucoup de Finlandais, aujourd'hui confrontés à la crise économique. Elle estime cependant que le rôle de "gardien moral" ne lui appartient pas.

Soutien sur les réseaux

Suite à sa précédente polémique, celle concernant la vidéo où elle est en train de danser, Sanna Marin ne s'est pas excusée pour les images de la soirée précédente et ses défenseurs affirment qu'elle n'a rien fait de mal.

En effet, de nombreuses femmes ont posté sur les réseaux sociaux des vidéos d'elles en train de danser en geste de solidarité envers la Première ministre finlandaise.

Le peuple finlandais reste quant à lui divisé sur la question, mais de nombreux citoyens estiment que Sanna Marin n'est pas en tort et a le droit de profiter de sa vie comme elle l'entend.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be