Abandon du rachat de Twitter : Elon Musk cite l'ex-chef de la sécurité dans une nouvelle lettre

Elon Musk invoque les accusations formulées par l'ancien chef de la sécurité de l'entreprise, Peiter Zatko, pour justifier l'abandon.

La Libre Eco avec AFP
Abandon du rachat de Twitter : Elon Musk cite l'ex-chef de la sécurité dans une nouvelle lettre
©AFP

Elon Musk est en forme cette semaine. Après s'être prononcé sur le maintien des centrales nucléaires et le déclin démographique global, le multimilliardaire poursuit en parallèle la procédure judiciaire qui l'oppose à Twitter, à la suite de l'abandon de son projet de rachat du réseau social, annoncé initialement début juillet.

Elon Musk a ainsi invoqué dans une nouvelle lettre à Twitter les accusations formulées par l'ancien chef de la sécurité de l'entreprise, Peiter Zatko, pour justifier l'abandon.

"Des allégations portant sur certains faits, connus de Twitter avant ou au 8 juillet 2022, mais non divulguées aux partis représentant Musk avant ou à cette date, ont depuis fait surface et fournissent des raisons supplémentaires et distinctes pour mettre fin à l'accord de rachat", a écrit Mike Ringler, l'un des avocats de M. Musk, dans un courrier adressé au responsable juridique de Twitter daté de lundi et rendu public mardi par le gendarme boursier américain, la SEC.

Début juillet, M. Musk avait annoncé rompre l'accord de rachat passé avec le conseil d'administration de Twitter, accusant l'entreprise de ne pas avoir respecté ses engagements en ne communiquant pas le nombre exact de comptes inauthentiques et de spams.

Cette décision avait conduit Twitter à poursuivre l'entrepreneur milliardaire pour le contraindre à honorer les termes de l'accord. Un procès, qui doit durer 5 jours, débutera le 17 octobre devant un tribunal spécialisé du Delaware.

L'équipe juridique de M. Musk a demandé à M. Zatko de fournir des documents et de témoigner dans le cadre de cette procédure, une demande acceptée par les avocats de l'ancien responsable de Twitter.

Selon Dan Ives de Wedbush Securities, les accusations de M. Zatko, à quelques semaines du procès, sont potentiellement "une immense victoire pour Musk qui pourraient rendre le dossier de Twitter plus compliqué".

Pour l'analyste, ce développement est susceptible de pousser les deux partis à négocier et trouver un compromis avant le 17 octobre, qui pourrait prendre la forme d'un rachat de Twitter par M. Musk à un prix renégocié à la baisse.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be