Guerre en Ukraine: l'occupation russe dit avoir "éliminé" un groupe armé à Kherson

Les autorités d'occupation russes à Kherson, dans le sud de l'Ukraine, ont affirmé qu'un groupe armé avait été "éliminé" lors de combats samedi soir dans le centre de cette ville, qui est l'objectif d'une contre-offensive ukrainienne.

Belga
Guerre en Ukraine: l'occupation russe dit avoir "éliminé" un groupe armé à Kherson
©AFP

"Dans le centre de Kherson, un affrontement a opposé des unités de l'armée russe qui patrouillaient dans les rues de la ville et un groupe non identifié", a indiqué samedi soir sur Telegram l'administration d'occupation. "Après un bref combat, les assaillants ont été éliminés", a poursuivi cette source, précisant qu'aucun soldat russe et aucun civil n'avait été blessé.

Côté ukrainien, la porte-parole du commandement Sud de l'armée, Natalia Goumeniouk, a dénoncé une "provocation".

S'exprimant dimanche matin sur une chaîne de télévision ukrainienne, elle a déclaré: "Les tirs et les explosions d'hier à Kherson sont une provocation de l'occupant". "Nous avons prévenu que des provocations allaient avoir lieu entre les 17 et 20 septembre. Elles sont destinées à entacher l'image des forces armées ukrainiennes", a-t-elle ajouté.

En Russie, le média public Vesti a publié une vidéo montrant deux blindés entourés de soldats lors de l'incident, sur une avenue dans le quartier de la gare ferroviaire de Kherson. Sur cette vidéo, l'un des blindés ouvre le feu à la mitrailleuse, tandis que d'autres tirs se font entendre.

Dimanche matin, un cadre de l'occupation russe, Kirill Stremooussov, a assuré que la situation était "calme" à Kherson. "Les nazis essayent d'attaquer, mais sans succès", a-t-il indiqué sur Telegram.

Depuis fin août, les troupes ukrainiennes mènent une importante offensive pour reprendre la région et la ville de Kherson, la seule capitale régionale du pays tombée aux mains des Russes, début mars, quelques jours après le lancement de l'attaque du Kremlin.

Plusieurs cadres de l'occupation russe dans la région de Kherson, mais également dans d'autres territoires ukrainiens conquis par Moscou, ont également été tués lors d'attaques ciblées ces derniers mois.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be