Zelensky exige devant l'ONU un "juste châtiment" contre la Russie: "Un crime a été commis contre l'Ukraine"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exigé mercredi devant l'ONU un "juste châtiment" contre la Russie, dénonçant avec force l'invasion de son pays par les troupes russes et appelant à la mise en place d'un tribunal spécial.

AFP
Zelensky exige devant l'ONU un "juste châtiment" contre la Russie: "Un crime a été commis contre l'Ukraine"
©AFP

"Un crime a été commis contre l'Ukraine et nous exigeons un juste châtiment" contre la Russie, a déclaré le président Zelensky en s'adressant via un message vidéo à l'Assemblée générale de l'ONU. N'ayant pas pu se rendre à New York, le dirigeant avait obtenu cette autorisation exceptionnelle des Etats membres des Nations unies.

Dans son discours, qui s'est achevé sous les ovations et applaudissements des représentants présents dans la salle, M. Zelensky a lancé une virulente diatribe contre la Russie pour son agression contre l'Ukraine. "Nous ne laisserons pas cette entité prévaloir sur nous", a-t-il lancé, vêtu comme toujours d'un tee-shirt vert kaki, et appelant à la création d'un tribunal spécial pour juger la Russie "pour son crime d'agression contre notre Etat".

Il a prononcé le mot "châtiment" pas moins d'une quinzaine de fois tout au long de son discours. Le président ukrainien a également appelé à la création d'un fonds de compensation pour l'Ukraine et estimé que la Russie devrait être privée de son droit de veto au Conseil de sécurité de l'ONU. Auparavant, à la même tribune des Nations unies, le président américain Joe Biden avait accusé la Russie d'avoir "violé de manière éhontée" les principes de l'ONU.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be