"Ils agissent comme Hitler": la Russie s'en prend aux Etats-Unis au sujet de la guerre en Ukraine

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a accusé les États-Unis de mener contre la Russie une politique similaire à celle menée autrefois par Adolf Hitler contre l'Union soviétique.

Belga
"Ils agissent comme Hitler": la Russie s'en prend aux Etats-Unis au sujet de la guerre en Ukraine
©AFP

"Les États-Unis ont pratiquement subjugué et mobilisé l'ensemble de l'Occident collectif pour faire de l'Ukraine un instrument de guerre avec la Russie - tout comme Hitler a alors rassemblé la majorité des pays européens sous les armes pour une invasion de l'Union soviétique", a déclaré Lavrov lundi lors d'un discours devant la Douma d'État, le parlement russe.

Le Parlement a ratifié lundi à l'unanimité l'annexion des régions ukrainiennes de Louhansk, Donetsk, Kherson et Zaporizhzhya. Vendredi, le président Vladimir Poutine et les occupants des quatre territoires, installés par Moscou, ont signé des traités non reconnus par la communauté internationale pour rejoindre la Fédération de Russie. M. Lavrov a accusé l'Ukraine de restreindre les droits de la population à sa langue, sa religion et sa culture russes. Il a défendu l'annexion comme un moyen de protéger la population russophone contre la discrimination d'un "régime nazi" à Kiev.

M. Poutine avait souligné à plusieurs reprises que les régions bénéficieraient de la protection totale de l'énergie nucléaire. Par conséquent, toute attaque de l'Ukraine contre les quatre régions après l'achèvement de l'annexion serait considérée comme une attaque contre la Russie. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré lundi que les régions de Louhansk et de Donetsk feraient pleinement partie de la Russie à l'intérieur de leurs frontières administratives ukrainiennes. Dans la région de Donetsk, les forces russes contrôlent jusqu'à présent un peu plus de 50 % du territoire.

Selon M. Peskov, les frontières des régions de Kherson et de Zaporizhzhya seront déterminées ultérieurement. Les troupes ukrainiennes avancent dans toutes les régions. En ce qui concerne les aspirations de l'Ukraine à rejoindre l'OTAN, réitérées à Kiev par le président Volodimir Zelensky, M. Peskov a déclaré que la Russie observait la situation, mais qu'elle ne voyait pas de majorité pour l'instant. Le porte-parole du Kremlin a également déclaré que l'adhésion prévue de l'Ukraine à l'OTAN était une raison de la guerre déclenchée par la Russie le 24 février.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be