Vladimir Poutine a-t-il mis en scène sa rencontre avec des mères russes en colère ?

Vendredi, le président russe a diffusé une partie de sa rencontre avec des mères de combattants russes, en réaction aux nombreux cris de colère qui se faisaient entendre dans la rue. Mais aucune d’entre elles n’était là au hasard.

Russian President Vladimir Putin speaks to Olesya Shigina of Moscow as he meets with mothers of military personnel serving in the special military operation ahead of Mother's Day at the Novo-Ogaryovo residence outside Moscow, Russia, Friday, Nov. 25, 2022. Mother's Day is celebrated on the last Sunday of November. (Alexander Shcherbak, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)
La rencontre des mères de soldats russes, une mise en scène? ©Sputnik

De nombreuses femmes s’étaient fait entendre ces dernières semaines face au décès de leurs fils ainsi que des départs de guerre incessants. C’est pourquoi le président russe avait décidé de leur accorder une rencontre afin de partager leur peine et leur apporter son soutien.

Mais cette rencontre se voulant touchante et sincère n’était en fait rien d’autre qu’une mise en scène.

À l’aide notamment de l’historien militaire, Président de l’Institut Action Résilience ainsi qu’avocat au barreau de Marseille, il a été possible de reconnaître nombre des femmes présentes avec Vladimir Poutine ce vendredi.

En effet, Cedric Mas établit sur son compte Twitter de nombreux liens, que de nombreux activistes ainsi que des médias comme le New York Times ont aussi constaté.

Les vraies mères pas conviées

Olga Tsukanova, dirigeante du conseil des mères et des épouses, une importante organisation populaire de parents de militaires russes, a déclaré lors d’un communiqué de presse vendredi qu’aucune des mères de l’organisation n’avait été conviée, bien que celles-ci aient réclamé une audience.

”Qui est notre président ? Est-il un homme ou autre chose, qui fuit les femmes en se cachant derrière les services spéciaux”, s’est-elle agacée. Elle a également admis qu’elle et certains membres du groupe étaient surveillés.

Des actrices récurrentes

Certaines des “mères” sont même des visages qui continuent de revenir lors des “coups de pub” de Vladimir Poutine.

C’est le cas de Nadeszhda Uzunova, présidente d’une association pro-Kremlin et pro-guerre appelée la Confrérie des combattants financée par le Kremlin, qui était présente lors de la rencontre. Mais cette dernière n’en est pas à son coup d’essai : on a pu l’apercevoir derrière le président russe lors des célébrations qui ont fait suite à l’annexion de territoires ukrainiens par la Russie.

Fausses mères, vraies politiciennes

D’autres “mères” russes ont été identifiées comme des profils plus politiques, incluant notamment une élue de Moscou, Olga Belsteva. Celle-ci est membre du même parti que Vladimir Poutine, appelé “Russie Unie”.

Assise à droite du président russe, on constate également la présence d’une proche du dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, un intime de Vladimir Poutine.

On voit également Yulia Belekhova, ancienne candidate à la Douma au sein du parti du président russe.

Faux fils ?

Une femme parmi les invitées montre à l’audience un portrait de son fils, expliquant que ce dernier s’est sacrifié héroïquement contre les “ukronazis”. Mais, comme le démontre Cédric Mas, le soldat en question est en fait un membre d’une milice séparatiste mort en 2019, dans un hôpital de Louhansk. Ces faits viennent directement contredire le récit de la femme qui proclame que son fils est mort en première ligne.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...