”Votre honneur, votre caméra est allumée” : une juge suspendue après être apparue en train de fumer dans son lit en plein appel Zoom

Les oublis d’éteindre sa caméra en réunion virtuelle sont fréquents mais pas toujours aussi conséquents que celui de Vivian Polanía.

La juge allongée dans son lit, cigarette en main.
La juge allongée dans son lit, cigarette en main. ©Twitter

Vivian Polanía, juge colombienne de 34 ans, a visiblement un problème avec les réseaux sociaux. Déjà pointée du doigt pour avoir publié des photos osées sur Instagram, la juge a récemment été suspendue suite à une réunion virtuelle sur Zoom, logiciel de visiophonie.

La réunion était une audience du tribunal virtuel pour débattre de la libération sous caution d’un homme accusé d’attentat sur une voiture piégée.

Dans la vidéo qui a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, on peut apercevoir la juge dans son lit, à moitié nue et cigarette au bout des doigts, semblant visiblement peu réveillée.

Après quelques instants de ce spectacle étrange, un procureur tente de prévenir Vivian Polanía : “Votre honneur, votre caméra est allumée”. Rapidement, la caméra de l’intéressée se coupe mais le mal est fait.

Face à la situation, l’un des avocats présents lors de la réunion virtuelle a signalé le comportement de la juge à la Commission nationale d’éthique judiciaire en Colombie.

Cette dernière a été obligée d’agir : “Il est du devoir de cette commission d’éviter de répéter le mépris de la juge pour l’investiture de sa fonction et le mépris dont elle a fait preuve envers ses pairs du parquet, de l’accusation et de la défense”, a écrit la commission, selon le média hispanophone Infobae. “Nous ne trouvons aucune justification pour que la juge se soit présentée dans des conditions aussi déplorables alors qu’elle disposait des installations de sa propre maison et de toutes les commodités nécessaires pour se préparer à une audience publique de manière appropriée et avec le respect qu’une telle audience méritait”, ont-ils ajouté.

C’est pourquoi il a été décidé que Vivian Polanía serait suspendue jusqu’en février 2023.

Interrogée par le média El Pais, la juge s’est justifiée en expliquant qu’elle s’était allongée lors de l’audience virtuelle en raison d’une crise d’angoisse.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be