Cette femme a découvert par hasard qu’elle était mariée depuis 13 ans avec un inconnu

Une erreur qui reste jusqu’à présent mystérieuse.

Shutterstock
Shutterstock ©Copyright (c) 2017 KirylV/Shutterstock. No use without permission.

C’est une histoire peu banale qui est arrivée à Barbara, une habitante de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique en France. Alors qu’elle avait entamé les démarches pour obtenir une nouvelle carte d’identité après avoir perdu la sienne, l’administration de sa mairie lui a demandé si elle souhaité qu’on inscrive “veuve ou épouse” derrière son nom. Très surprise par la demande, elle se contente de répondre qu’elle n’est pas mariée.

Problème, trois semaines plus tard la mairie lui réitère la même demande. Le secrétariat lui annonce alors qu’elle est mariée depuis le 14 février 2009, selon une mention indiquée sur son acte de naissance. Barbara découvre même que la cérémonie aurait eu lieu à Guérande quelques mois avant la naissance de son fils. Pour corriger l’erreur, la mairie demande à la mère de famille de certifier sur l’honneur dans un mail qu’elle n’est pas mariée. Une demande que Barbara refuse. “Ce n’est pas moi qui ai fait d’erreur. J’ai tout de suite demandé une copie de l’acte de mon garçon, heureusement aucune trace de cet homme sur le sien”, se justifie-t-elle auprès de nos confrères français de l’Echo.

Pour comprendre ce qui a pu se passer, la mère de famille a décidé de retrouver son faux mari sur base de son nom. “J’ai fini par l’avoir au téléphone samedi 5 novembre. Il ne m’a pas trop pris au sérieux et m’a répondu qu’il avait tous ses papiers en ordre. Il a finalement accepté d’appeler la mairie. L’État civil lui aurait indiqué que cette erreur n’a aucune conséquence pour lui, mais elle doit bien en avoir pour sa femme avec qui il s’est marié ce 14 février 2009”, explique Barbara qui se demande comment une telle erreur a pu se produire. “Je ne partage ni le prénom ni le nom de son épouse. Nous sommes juste nées la même année, à un jour d’écart, dans la même ville”, poursuit-elle.

En attendant, la demande de carte d’identité de Barbara a été suspendue et elle attend de pouvoir rencontrer le responsable du service état-civil pour corriger au plus vite l’erreur.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be