Donald Trump appelle à abolir… la Constitution des États-Unis

Le 45e président américain, Donald Trump, s’entête encore et encore. Mais cette fois-ci, il menace verbalement la constitution de son pays.

FILE - Former President Donald Trump announces he is running for president for the third time as he pauses while speaking at Mar-a-Lago in Palm Beach, Fla., Nov. 15, 2022. Attorney General Merrick Garland named a special counsel on Friday to oversee the Justice Department's investigation into the presence of classified documents at former President Donald Trump's Florida estate as well as key aspects of a separate probe involving the Jan. 6 insurrection and efforts to undo the 2020 election. (AP Photo/Andrew Harnik, File)
©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Sur son réseau social “Truth Social” il a répété ses accusations infondées de trucage à l’élection présidentielle. Il estime qu’une “fraude massive de ce type et de cette ampleur justifie l’abolition de toutes les règles, de tous les règlements et articles, même ceux de la Constitution.”

La Maison Blance n’a pas tardé à réagir. Elle a directement condamné les propos de Donald Trump. Par l'intermédiaire d'un porte-parole, la présidence a déclaré qu'une attaque contre la Constitution était "inacceptable", "une attaque contre l'âme de notre pays".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be