Attentats de Bruxelles: les conditions de transfert continuent de peser sur les débats

Cinq accusés ont refusé de rester dans le box réservé aux accusés.

This drawing by Janne Van Woensel Kooy shows Accused Ali El Haddad Asufi (R) and his lawyer Jonathan De Taye at a session of the trial of the attacks of March 22, 2016, at the Brussels-Capital Assizes Court, Wednesday 07 December 2022 at the Justitia site in Haren, Brussels. On March 22 2016, 32 people were killed and 324 got injured in suicide bombings at Zaventem national airport and Maalbeek/ Maelbeek metro station, which were claimed by ISIL. 
BELGA PHOTO JANNE VAN WOENSEL KOOY
"Si aucun de nous parle, il n'y aura pas de procès", menace Ali El Haddad Asufi.
La question du transfert des sept accusés détenus continue à peser sur la cour d'assises chargée de juger les auteurs présumés des attentats du 22 mars. Ils étaient cinq mercredi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité