Philippines : des dizaines de milliers de personnes bloquées dans les aéroports après une panne de courant

Des dizaines de milliers de voyageurs se sont retrouvés bloqués dimanche dans les aéroports des Philippines à la suite d'une panne d'électricité qui a mis hors service les équipements de communication et le système radar du principal d'entre eux, à Manille, conduisant à annuler, retarder ou dérouter des centaines de vols.

<p>Des passagers en attente d'informations pour leur vol à l'aéroport international Ninoy Aquino de Manille, le 1er janvier 2023</p>
<p>Des passagers en attente d'informations pour leur vol à l'aéroport international Ninoy Aquino de Manille, le 1er janvier 2023</p> ©AFP

Au total, plus de 360 vols prévus à l'arrivée et au départ de la capitale philippine ont été ainsi affectés, avec des conséquences pour environ 56.000 passagers, selon les autorités aéroportuaires

Et ce après que ces dernières eurent détecté dans la matinée un "problème technique" impliquant le centre de gestion du trafic aérien de l'aéroport national et international de Manille.

Une panne survenue au moment où de nombreux voyageurs regagnaient la capitale après les vacances de Noël et du Nouvel An.

Coupure de courant

S'en sont suivies des scènes de chaos aux comptoirs d'embarquement où des milliers de personnes tentaient de savoir quand leur avion pourrait décoller ou de prendre un nouveau billet.

D'autres qui avaient embarqué avant l'annonce de cet incident technique ont attendu des heures avant de devoir débarquer.

Les responsables du secteur n'ont pas précisé dans un premier temps la cause du problème.

Mais le secrétaire du département des Transports, Jaime Bautista, a par la suite expliqué qu'une coupure de courant avait été à l'origine de l'arrêt du fonctionnement du centre de gestion du trafic aérien, qui contrôle les vols à l'arrivé et au départ, celle-ci ayant provoqué l'interruption des communications radio, via internet et du fonctionnement des radars.

S'y est ajoutée "la surtension due à la panne de courant qui a affecté les équipements", a-t-il poursuivi.

Le système de gestion du trafic aérien était partiellement rétabli vers 16H00 (08H00 GMT) et des avions ont alors commencé à de nouveau décoller et atterrir à Manille, ont souligné les autorités aéroportuaires.

"Les retards de vols et les déroutages constituent de simples mesures de précaution pour assurer la sécurité des passagers, des équipages et des appareils", a assuré l'Autorité de l'aviation civile des Philippines.

Exaspération

Nombre de passagers ont protesté contre ce dysfonctionnement et le manque d'informations sur place.

Une femme qui devait partir pour Singapour a dit être restée plusieurs heures assise dans l'avion sur le tarmac avant de pouvoir en descendre et de se voir proposer une chambre d'hôtel.

"On nous a dit qu'il y avait une panne totale des communications radio au contrôle aérien", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Le magnat philippin Manny Pangilinan a raconté sur Twitter que son avion reliant Tokyo à Manille avait été dérouté en vol vers l'aéroport de Tokyo-Haneda en raison d'une panne "des installations de radar et de navigation".

"Six heures de vol pour rien mais les désagréments pour les voyageurs et les pertes pour le tourisme et les affaires sont horribles", a-t-il déploré.

A Manille, une passagère, Daryll Delgado, a expliqué à l'AFP avoir pu faire une nouvelle réservation pour plus tard après une expérience "exaspérante".

A Davao (sud), des voyageurs se sont vu conseiller de "ne pas aller à l'aéroport" mais beaucoup ont découvert l'annulation de leur vol alors qu'ils étaient déjà à l'enregistrement, selon un journaliste de l'AFP.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be