À quoi s’attendre à présent de la part de Vladimir Poutine ? “Il a un nouvel objectif, mais il faut espérer qu’il ne l’atteindra pas”

Selon l’ancien colonel Cedric Leighton, le président russe n’a pas dit son dernier mot en Ukraine. Mais va-t-il arriver à ses fins ?

Réaffirmant sa détermination à triompher en Ukraine et taclant l’Occident, Vladimir Poutine a donné le ton dans son allocution du Nouvel an. Les propos belliqueux du maître du Kremlin ont été suivis de nombreuses frappes russes sur l’Ukraine dans la nuit du 1er janvier. Ces bombardements sur Kiev et sept autres régions ont fait au moins quatre morts et cinquante blessés, selon les autorités ukrainiennes. Pour l’ancien colonel Cedric Leighton, ces premières attaques violentes de 2023 sont à l’image de la stratégie de Poutine pour les prochains mois. “Il va redoubler d’efforts et aller plus loin encore dans ce qu’il a mis en œuvre jusqu’à présent”, postule le spécialiste interrogé par CNN. “Malheureusement, nous allons assister à davantage d’attaques sur les infrastructures civiles.”

Pour l’Américain retraité de l’armée de l’air, il faut s’attendre également à ce que les forces russes tentent des percées dans le Donbass, ainsi que dans les zones de l’est du pays où elles ont perdu le contrôle. “Mais les Ukrainiens ont engrangé de nombreuses victoires qui les ont renforcés”, estime M. Leighton. “Ils ont qui plus est une meilleure chaîne d’approvisionnement et une meilleure logistique que les Russes.”

Raison pour laquelle l’ancien colonel prédit que les Russes vont rencontrer “des difficultés considérables” pour atteindre leurs objectifs. Par ailleurs, toujours selon M. Leighton, les ambitions de Vladimir Poutine auraient quelque peu changé. “Le président russe a un nouvel objectif, mais il faut espérer qu’il ne l’atteindra pas”, affirme-t-il. “Ce dernier veut à présent atteindre une impasse dans le conflit en Ukraine, en exploitant plusieurs pistes.”

S’il ne préfère pas s’avancer sur l’issue de la guerre en Ukraine, le spécialiste constate tout de même que le risque d’échec pour Vladimir Poutine s’agrandit. “On a eu la preuve qu’il existait une grande faiblesse dans l’armée russe et cela va continuer. Cela va même s’aggraver avec ce que le président russe est en train de mettre en place”, conclut-il sur CNN.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be