La Chine fulmine contre les tests Covid sur les voyageurs du pays: "Certaines pratiques sont inacceptables"

Pékin a condamné mardi l'imposition de tests Covid par une douzaine de pays aux voyageurs en provenance de Chine, prévenant qu'il pourrait prendre des "contre-mesures" en représailles.

Pékin a condamné mardi l'imposition de tests Covid par une douzaine de pays aux voyageurs en provenance de Chine, prévenant qu'il pourrait prendre des "contre-mesures" en représailles.

"Certains pays ont mis en place des restrictions à l'entrée visant uniquement les voyageurs chinois. Cela est dénué de base scientifique et certaines pratiques sont inacceptables", a déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mao Ning, ajoutant que la Chine pourrait prendre des "contre-mesures réciproques".

La Chine maintient ses frontières largement fermées aux ressortissants étrangers depuis 2020.

Le pays ne délivre plus de visas touristiques depuis bientôt trois ans et impose une quarantaine obligatoire à l'arrivée.

Cette mesure d'isolement sera levée le 8 janvier mais un test de dépistage de moins de 48 heures restera exigé avant d'arriver sur le territoire chinois. Cette décision coïncide avec la reprise attendue et progressive de voyages à l'étranger par les Chinois après trois ans de frustration.

Au nom du principe de précaution, une douzaine de pays ont décidé d'imposer des tests PCR aux voyageurs en provenance de Chine, touchée par une déferlante de cas de Covid.

Le Maroc a interdit purement et simplement l'entrée sur son territoire à tous les voyageurs en provenance de Chine, "quelle que soit leur nationalité".

Lire aussi: La Belgique renforce sa vigilance face à la recrudescence du Covid en Chine : voici les nouvelles mesures qui entrent en vigueur

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...