Chine: des ouvriers affrontent la police dans une usine de kits de test Covid (VIDEO)

Des employés ont affronté la police dans une usine de kits de test Covid en Chine, selon une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux dimanche, alors que le pays cherche à sortir de sa politique "zéro Covid" intransigeante.

Des employés ont affronté la police dans une usine de kits de test Covid en Chine
Des employés ont affronté la police dans une usine de kits de test Covid en Chine ©Printscreen Twitter

Des images géolocalisées par l'AFP dans un parc industriel de la ville de Chongqing (sud-ouest) montrent des personnes jetant des caisses sur un groupe d'hommes en uniforme, faisant voler ce qui semble être des kits de test.

Dans une autre séquence, on peut voir une foule devant une ligne de policiers, la nuit, alors que des haut-parleurs diffusent un avertissement leur demandant de "cesser leurs activités illégales".

Un homme qui a posté une vidéo de la scène a indiqué en légende que de nombreux travailleurs n'avaient pas été payés.

Selon d'autres publications, la société pharmaceutique Zybio, basée à Chongqing, aurait soudainement licencié des ouvriers qui avaient été recrutés ces dernières semaines.

Zybio n'a pas immédiatement répondu aux appels de l'AFP, tandis que le département de la police locale s'est refusé à tout commentaire.

"Toutes les revendications des travailleurs sont de nature économique", a affirmé dans une vidéo un homme qui se dit "marxiste-léniniste-maoïste". Il a insisté sur le fait qu'il n'y avait aucun motif politique derrière la manifestation.

L'AFP n'a pas pu déterminer le moment précis où les vidéos ont été tournées mais des témoignages postés sur les réseaux sociaux affirment que l'affrontement a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche.

Des bâtiments industriels marron et blancs aux motifs distincts sont visibles à l'arrière-plan des vidéos, ce qui correspond aux images précédentes des installations de Zybio dans le parc industriel Jianqiao du district de Dadukou.

Le hashtag "Chongqing Dadukou Pharmaceutical Factory" a semblé être censuré sur le populaire réseau social Weibo dimanche, avec un seul message de la veille encore visible décrivant la manifestation comme un "sujet intéressant".

La Chine connaît une flambée des cas de Covid-19, alors que le gouvernement a renoncé à sa stratégie de tolérance zéro à l'égard du virus, ce qui a provoqué un pic de la demande de kits de dépistage et de médicaments.

Le mois dernier, les autorités ont remis en marche les chaînes de production de plus d'une douzaine d'entreprises pharmaceutiques, tandis que certaines sociétés ont embauché du personnel pour répondre à l'augmentation de la demande.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be