Guerre en Ukraine: les séparatistes prorusses revendiquent le contrôle d'un village près de Bakhmout, point le plus chaud du front

La zone autour de Bakhmout est actuellement "l'un des endroits les plus sanglants sur le front", affirme Kiev.

Les séparatistes prorusses de la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, ont affirmé lundi avoir pris le contrôle d'un village situé près de la ville de Bakhmout, l'épicentre actuel des combats que les forces de Moscou cherchent à conquérir depuis plusieurs mois.

La localité de Bakhmoutské, dans la région de Donetsk, "a été libérée par les forces armées russes", ont indiqué les séparatistes de cette région dont Moscou revendique l'annexion.

L'AFP n'était pas en mesure de vérifier ces affirmations de source indépendante.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, le groupe de mercenaires Wagner, dirigé par un homme d'affaires proche du Kremlin, a affirmé que ce village avait déjà été "libéré" par ses hommes le mois dernier.

Le village de Bakhmoutské est situé au nord-est de Bakhmout, ville connue jadis pour ses vignobles et ses mines de sel et qui comptait environ 70.000 habitants avant le début de l'offensive russe en février dernier. Elle est désormais le point le plus chaud du front.

Les forces russes, emmenées notamment par les mercenaires du groupe Wagner, cherchent à prendre Bakhmout depuis des mois, mais elles font face à une résistance acharnée des Ukrainiens. Les deux camps se livrent notamment à un féroce duel d'artillerie qui a réduit en ruines une partie de la ville.

Bakhmoutské est situé juste à côté de la ville de Soledar, également le théâtre de violents combats.

Dans un autre communiqué, le chef du groupe Wagner, Evguéni Prigojine, a affirmé que l'assaut sur Soledar était "exclusivement" mené par des membres de son organisation.

Ces déclarations illustrent la rivalité croissante qui existe, selon nombre d'analystes, entre le ministère russe de la Défense d'une part et le groupe Wagner d'autre part.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé dans une adresse dimanche soir que la zone située entre Bakhmout et Soledar était "l'un des endroits les plus sanglants sur le front".

La Russie a revendiqué en septembre l'annexion de la région de Donetsk, ainsi que de trois autres régions ukrainiennes, à l'issue de référendums non reconnus par Kiev et la communauté internationale.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be