Guerre en Ukraine: la mobilisation internationale pour l'Ukraine doit être dupliquée ailleurs, selon un rapport

L'intense mobilisation internationale pour défendre les droits humains en Ukraine depuis l'invasion russe devrait être dupliquée dans d'autres pays où ces droits sont violés, plaide l'organisation Human Rights Watch, qui publie son rapport annuel jeudi.

Acting Executive Director of Human Rights Watch (HRW) Tirana Hassan poses for a portrait holding a copy of their 2023 World Report, in central London, on January 11, 2023. - Human Rights Watch (HRW) hailed the international response to Russia's invasion of Ukraine Thursday, urging governments to show the same concern for civilians caught up in other conflicts. "Amongst the fog of war and the darkness that we have seen in this war in Ukraine, there has been a shining light," the US-based NGO's acting executive director, Tirana Hassan, told AFP. (Photo by Justin TALLIS / AFP) / EMBARGOED UNTIL 0300 GMT on January 12, 2023.
Guerre en Ukraine: la mobilisation internationale pour l'Ukraine doit être dupliquée ailleurs, selon un rapport ©AFP or licensors

Dans ce rapport de plus de 700 pages, qui fait référence dans la dénonciation des atteintes aux droits humains, elle y documente la "litanie d'abus" commis en 2022 dans le monde, de la Chine à l'Afghanistan, en passant par l'Iran, l'Éthiopie et bien sûr l'Ukraine. "Dans le brouillard de la guerre (en Ukraine) et les ténèbres dans lesquelles cette guerre a plongé l'Ukraine, il y a une lumière qui s'est allumée: c'est la réponse internationale et l'engagement pour la justice internationale", a affirmé Tirana Hassan, sa directrice exécutive par intérim dans un entretien à l'AFP.

Si l'ONG y a relevé des "abus de toutes les parties", les forces russes sont à l'origine de "pléthore" de violations, notamment sur la population civile. Et HRW se félicite de la rapidité avec laquelle la Cour pénale internationale (CPI) a été saisie pour enquête et avec laquelle l'Union européenne, les États-Unis, le Royaume-Uni et d'autres gouvernements ont imposé des sanctions sans précédent à l'encontre de Moscou. "Nous n'avons jamais vu dans l'histoire des réponses aux conflits une réponse internationale aussi coordonnée" et "ce que nous devons faire maintenant, est nous assurer que les États rendent des comptes au même niveau que ce qui a été observé en Ukraine, dans toutes les autres situations" de violations des droits humains, a-t-elle ajouté.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be