Le Danemark supprime un jour férié pour renflouer les caisses de l'État

Le gouvernement danois a décidé de supprimer le jour férié Store Bededag ("grand jour de prière") à partir de l'année prochaine, a-t-il annoncé jeudi. En compensation, les travailleurs recevront un salaire légèrement plus élevé.

Danish Prime Minister Mette Frederiksen delivers a New Year's speech at Marienborg in Kongens Lyngby, Denmark on January 1, 2023. (Photo by Mads Claus Rasmussen / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
Danish Prime Minister Mette Frederiksen delivers a New Year's speech at Marienborg in Kongens Lyngby, Denmark on January 1, 2023. (Photo by Mads Claus Rasmussen / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT ©Ritzau Scanpix

Dès son entrée en fonction en décembre, le tout nouveau gouvernement de la Première ministre social-démocrate Mette Frederiksen avait annoncé qu'il supprimerait un jour férié. Le produit de cette mesure serait utilisé pour augmenter les dépenses de défense.

L'exécutif danois a à présent concrétisé cette annonce, déposant un projet de loi visant à supprimer le Store Bededag en tant que jour férié général. Cette fête chrétienne - introduite en 1686 - est célébrée le quatrième vendredi après Pâques. À partir de 2024, ce jour sera considéré comme un jour de travail. En guise de compensation, les travailleurs avec un contrat fixe verront leur salaire augmenter de 0,45%.

Le ministère des Finances avait déjà annoncé mercredi que cette suppression d'un jour férié augmenterait le produit intérieur brut (PIB) de 9,4 milliards de couronnes (1,3 milliard d'euros) et renflouerait les caisses de l'État de 3,2 milliards de couronnes danoises (430 millions d'euros) par an.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be