Qatargate: Marc Tarabella refuse de s’auto-exclure du groupe des socialistes et démocrates au Parlement européen

L’eurodéputé belge et son collègue Italien Andrea Cozzolini étaient déjà suspendus. La probable levée d’immunité change la donne, estime la cheffe du groupe S&D, Iraxte Garcia-Perez, qui demande aux deux hommes de s’écarter. Marc Tarabella refuse, arguant qu’il est présumé innocent.

Olivier le Bussy
L'eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella lors du débat au Parlement européen sur les droits humains au Qatar.
L'eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella lors du débat au Parlement européen sur les droits humains au Qatar. ©? European Union 2022 - Source : EP
Le Parlement européen est très embarrassé par les allégations de corruption de plusieurs de ses membres, anciens et actuels, par le Qatar et le Maroc. Le groupe des socialistes et démocrates l’est plus encore. Trois des inculpés viennent de ses rangs : l'ancien eurodéputé Pier Antonio Panzeri, la Grecque Eva Kaili, vice-présidente déchue du Parlement européen, et son compagnon, assistant parlementaire, Francesco Giorgi. La justice belge a également demandé la levée d’immunité de deux autres élus S&D : le Belge...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité