Qatargate: la comptable de Panzeri arrêtée en Italie à la demande de la Justice belge

Les médias italiens indiquent que la comptable de Panzeri a été arrêtées, après que ses bureaux ont été perquisitionnés il y a quelques jours.

70th anniversary of the Universal Declaration of Human Rights - EP Human Rights week - Opening Conference
©© European Union 2018 - Source : EP

Une comptable de l'ancien eurodéputé Antonio Panzeri a été arrêtée mardi en fin de journée en Italie à la demande de la Justice belge, dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de corruption et d'ingérence de pays tiers au Parlement européen, rapporte mercredi la presse italienne.

Monica B., dont les bureaux situés à Opera, près de Milan, avaient déjà été perquisitionnés ces dernières semaines, a fait l'objet mardi d'un mandat d'arrêt européen dans le cadre de cette enquête pour association de malfaiteurs, corruption et blanchiment d'argent, selon les quotidiens La Repubblica et Il Giorno.

Plus tôt mardi, Antonio Panzeri, ex-eurodéputé engagé dans des ONG gravitant autour du Parlement européen, avait signé avec le parquet fédéral une reconnaissance de culpabilité, s'engageant au titre de "repenti" à détailler la structure de l'organisation qu'il reconnaît avoir dirigée, contre une peine allégée (1 an de prison ferme sur une condamnation de 5 ans, ainsi que des amendes et confiscations pour plus d'un million d'euros).

Selon La Repubblica, les enquêteurs s'intéressent à une société dans laquelle Monica B. (55 ans) avait une participation minoritaire, Equality Consultancy, fondée en décembre 2018 et majoritairement contrôlée par le père et le frère de Francesco Giorgi. Ce dernier est un ex-collaborateur de M. Panzeri et le compagnon de l'eurodéputée grecque Eva Kaili. Le trio est sous mandat d'arrêt en Belgique. Cette société aurait été créée pour développer des liens entre ONG, entreprises et autres "partenaires dans des pays tiers". Une société similaire aurait été créée à la même époque en Estonie par Monica B. et la famille Giorgi.

L'enquête belge, aux mains du juge d'instruction Michel Claise, vise essentiellement des flux avec le Maroc et le Qatar.

Lire aussi > Qatargate: des députés européens se pressent de déclarer des voyages qu’ils n’avaient pas mentionnés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be