"Une terrible tragédie", "Une grande perte": pluie de réactions suite au décès du ministre ukrainien dans le crash d'un hélicoptère

Le ministre Denys Monastyrsky est décédé à l'âge de 42 ans alors qu'il se rendait sur le front.

Un hélicoptère qui transportait le ministre ukrainien de l'Intérieur, Denys Monastyrsky, s'est écrasé mercredi matin près de Kiev, faisant au moins 18 morts.

Selon la présidence ukrainienne, le ministre se rendait sur le front. "Le but de ce vol (était d'aller) vers l'un des points chauds de notre pays où se déroulent les combats. Le ministre de l'Intérieur s'y rendait", a déclaré Kyrylo Timochenko, le chef-adjoint du cabinet de la présidence, à la télévision ukrainienne.

Pourquoi le ministre ukrainien a été tué dans un crash d'hélicoptère alors qu'une école était attaquée?

La mort du ministre de l'Intérieur, Denys Monastyrsky, est "une grande perte", a déploré le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal.

"Tragédie à Brovary. (...) Une grande perte pour le gouvernement et tout l'État" ukrainien, a-t-il indiqué sur Telegram, appelant à la "création immédiate d'un groupe spécial pour une enquête détaillée sur les circonstances du drame".

De son côté, le président du Conseil européen, Charles Michel, a rendu hommage au ministre, "un grand ami de l'UE", et a exprimé ses "plus sincères condoléances" au peuple ukrainien.

"Nous nous associons à la douleur de l'Ukraine", a écrit sur Twitter Charles Michel, qui représente les 27 pays membres de l'UE.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déploré mercredi une "terrible tragédie" et exprimé une "douleur indicible" à la suite du crash de l'hélicoptère.

"Aujourd'hui, une terrible tragédie s'est produite à Brovary", grande ville qui touche la banlieue est de Kiev, a déclaré M. Zelensky sur Telegram. "La douleur est indicible. L'hélicoptère est tombé sur l'enceinte d'une école maternelle", a-t-il ajouté.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be