Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine ne ferait plus confiance à la milice Wagner

Le président russe a considérablement réduit l’influence du chef de la milice Wagner.

En septembre 2022, Vladimir Poutine a dû essuyer de nombreux échecs, notamment lors de sa tentative de prise de contrôle de Bakhmout. C’est ce qui l’a poussé à faire appel à la tête de Wagner, Evguéni Prigojine, ainsi qu’à son allié, le général de l’armée russe Sergeï Sourovikine, pour reprendre l’avantage sur l’Ukraine.

N’espérant que peu de résultats de la mobilisation partielle de réservistes et de conscrits russes, le président russe a décidé de miser beaucoup sur la milice Wagner. Mais c’était sans compter leur échec à prendre Bakhmout, ainsi que les nombreuses images discréditant la milice et ses mésactions.

C’est ainsi que l’Institut d’Étude la Guerre (ISW), basé aux États-Unis, constate aujourd’hui la déchéance de la confiance en Evguéni Prigojine au Kremlin. En effet, le président russe a apparemment décidé de ne plus miser sur Wagner et son dirigeant mais de se tourner sur l’armée russe en rendant en décembre à Sergueï Shoigu, ministre de la Défense, le contrôle des efforts de guerre.

De son côté, Valeri Guerassimov, chef d’État-major général des forces armée, peut depuis peu rajouter devant son nom le titre de “leader de l’invasion russe”.

Selon l’Institut d’Étude de la Guerre, le président russe s’est senti menacé par l’ascension du chef de la milice Wagner et a donc cherché à retrouver sa place de chef de guerre dès le mois de décembre en réduisant considérablement l’influence d’Evguéni Prigojine sur sa campagne et en augmentant celle de ses généraux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be