Monde L'association de défense des animaux L-214 s'est rendue, en caméra cachée, dans un élevage sous contrat avec l'enseigne Doux, dont fait partie la marque Père Dodu

Voulant donner une voix à ceux qui n'en ont pas, L-214 a, ces dernières années, fait bouger les lignes en matière de défense des animaux. Se rendant régulièrement en caméra cachée dans des élevage où les animaux sont souvent traités de manière indigne, l'association parvient à sensibiliser de plus en plus de personnes sur le sort réservés à ces laissés pour compte.

La dernière vidéo postée sur les réseaux sociaux de l'association revent sur le sort réservé aux poulets de chair au sein d'un élevage du groupe Doux, dont une des marques phares n'est autre que Père Dodu.

Les caméras de L-214 ont ainsi suivi, pendant 35 jours, le calvair vécu par les malheureux volatiles, entassés à plus de 35.000, les uns sur les autres, stimulés pour rapidement prendre du poids, ou laissés dans leurs déjections.

L'actrice Christine Berrou a d'ailleurs participé à ce tournage pour tenter de sensibiliser, à sa manière, l'opinion et les politiques. Une pétition a également été mise en ligne.