Le Vietnamien âgé de 45 ans comparaît à la suite de l'enquête menée sur la mort de 39 migrants vietnamiens, dont les corps avaient été retrouvés dans un camion réfrigéré en 2019 à Grays, dans le comté de l'Essex au sud de l'Angleterre. Vingt-deux autres personnes sont prévenues dans cette affaire. Le parquet a requis à leur encontre entre un et 10 ans de prison.

La procureure fédérale Ann Lukowiak considère que Vo Van Hong est bien le dirigeant d'une organisation criminelle et a donc demandé au tribunal de lui infliger une peine de 15 ans de prison ainsi qu'une amende de 920.000 euros. Elle a également requis la saisie de près de 2,3 millions d'euros. Le quadragénaire pourrait être relié au trafic de 115 victimes. Il aurait été à la tête de la cellule belge d'une organisation de passeurs et aurait été en contact avec des coordinateurs à Berlin et à Paris. Il s'occupait également de s'assurer que les personnes migrantes arrivent à temps au lieu de leur chargement et décidait qui pouvait partir. Personnage-clé de l'organisation, il donnait aussi les instructions de paiement.

N. Long, 46 ans, a également joué un rôle important dans le réseau de trafiquants d'êtres humains, selon le ministère public. La procureure a requis à son encontre 10 ans de prison, 480.000 euros d'amende et la saisie de 380.000 euros. Le prévenu était, selon le réquisitoire du parquet, impliqué dans les décisions de l'organisation et aurait gagné en importance après le charnier dans l'Essex. Après un temps de pause, les activités de trafic d'êtres humains avaient simplement repris.

La plupart des autres prévenus sont vus comme des membres de l'organisation criminelle. Il s'agit notamment de propriétaires de caches à Anderlecht ou de chauffeurs de taxi qui transportaient les migrants. Ceux dont le rôle est considéré comme important encourent entre trois et six ans de prison tandis que ceux dont le rôle est considéré comme mineur risquent des peines de prison entre un et deux ans et des amendes de 8.000 euros.

Le 23 octobre 2019, les corps sans vie de 39 Vietnamiens, dont trois mineurs d'âge, avaient été découverts dans un camion réfrigéré à Grays, dans le comté de l'Essex au sud de l'Angleterre. Il était rapidement apparu que le conteneur était arrivé la veille, à 14h49, au port de Zeebrugge. Il avait ensuite quitté le port belge dans le courant de l'après-midi pour arriver dans la nuit à Purfleet.

Le volet britannique de l'enquête a mené en janvier 2021 à la condamnation à de lourdes peines de prison de quatre hommes. Sept personnes ont aussi été jugées au Vietnam pour leur rôle dans ce charnier.