La secrétaire au Trésor Janet Yellen devait faire cette annonce jeudi au Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal, lors d'une rencontre en personne à Washington.

L'aide américaine doit permettre à Kiev de maintenir le fonctionnement du gouvernement, en versant notamment les salaires et les retraites, et éviter une aggravation de la situation humanitaire en Ukraine, a précisé jeudi ce responsable.

Elle doit être approuvée par le Congrès, avant d'être débloquée dès que possible face aux besoins urgents.

L'Ukraine, qui a été envahie par la Russie le 24 février, subit d'importants dommages économiques avec de nombreuses destructions d'infrastructures, des entreprises à l'arrêt ou en activité réduite. Le conflit affecte aussi durement l'important secteur agricole.

Les responsables ukrainiens ont fait part au Fonds monétaire international (FMI) d'un besoin de 5 milliards de dollars par mois pour continuer à faire fonctionner l'économie du pays, avait indiqué mercredi la directrice générale de l'institution, Kristalina Georgieva.

Le FMI table sur une contraction de 35% du PIB ukrainien cette année.

Mme Georgieva avait aussi appelé les pays à apporter leur soutien financier à l'Ukraine pour que le gouvernement puisse continuer à fonctionner.

Le secrétaire adjoint au Trésor, Wally Adeyemo, doit également être présent jeudi lors de cette rencontre, ainsi que le ministre ukrainien des Finances Serguiï Marchenko, qui avait pu participer mercredi à la réunion du G20 bien que l'Ukraine n'en soit pas membre.

Des ministres des Finances et des banquiers centraux de ces pays avaient quitté la séance plénière ou éteint leur écran pour protester contre la présence de la Russie.

Le président Joe Biden doit lui aussi s'exprimer sur l'aide à l'Ukraine à 09H45 (13H45 GMT).

L'Espagne envoie "200 tonnes" de matériel militaire

L'Espagne va livrer à l'Ukraine "200 tonnes" de matériel militaire, un envoi qui représente le double de l'aide militaire envoyée jusqu'ici par Madrid à Kiev, a annoncé jeudi dans la capitale ukrainienne le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez.

Un navire espagnol a quitté jeudi un port espagnol à destination de la Pologne avec ces munitions et ce matériel militaire à bord, a indiqué M. Sánchez lors d'une conférence de presse commune avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky et la Première ministre danoise Mette Frederiksen.