Adele Hughes est originaire de Huyton mais vit à Hong Kong avec ses deux filles depuis près de 13 ans maintenant. Grande fan de bains solaires, Adele avait recours à ce service, souvent jusqu'à quatre fois par semaine. Elle a arrêté en décembre 2019, lorsqu'on lui a diagnostiqué un cancer de la peau, comme elle le raconte au Daily Mail.

"Je suis allée voir mon dermatologue et il a vu des grains de beauté suspects sur mon mamelon et mon dos", explique-t-elle. Dans la foulée, Adele apprend qu'elle a un mélanome nodulaire dans le mamelon et un mélanome malin sur le dos. L'heure est alors déjà grave et la femme de 40 ans doit subir une intervention chirurgicale pour retirer une partie de son sein et une grande partie de son dos, dans un premier temps.

Mais de nouveaux tests révèlent que le cancer s'est propagé jusqu'à ses ganglions lymphatiques et elle est diagnostiquée avec un mélanome de stade trois. "Ils ont aussi dû enlever mon nombril et le reconstruire. J’avais l’impression que tout mon corps était coupé en morceaux et tout ça, à cause de ma passion pour le bronzage… Désormais, j’ai peur de regarder mon propre corps", témoigne Adèle auprès du Daily Mail.

Aujourd'hui, Adèle a terminé son traitement mais elle voulait témoigner pour avertir les jeunes sur la nécessité de prendre soin de leur peau.

Adèle est surveillée sérieusement par le cops médical. Tous les trois mois, elle passe des visites de contrôle et espère ne jamais recroiser cette maladie.