Alors que le scrutin du 3 novembre approche à grand pas, les courbes sont inquiétantes pour le 45e président de l’histoire des Etats-Unis,. Contrairement à ses trois prédécesseurs (Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton), Donald Trump n'aurait donc réussi à briguer qu'un seul mandat. Selon le dernier sondage CNN/SSRS rendu public mardi matin, il a désormais 16 points de retard (41% contre 57% d’intentions de vote) par rapport à Joe Biden. Un sondage réalisé par NBC/WSJ et publié dimanche le plaçait 14 points derrière son rival démocrate.

Au niveau des Etats-clés, qui sont susceptibles de faire basculer l’élection d’un côté ou de l’autre, l’avance est moins nette, mais elle est réelle, et constante. Certes, un petit groupe de fidèles alimente le récit d’un président guerrier qui a vaincu le coronavirus et s’imposera dans les urnes dans la dernière ligne droite.

Joe Biden a également accentué son avance dans plusieurs catégories d'électeurs: les femmes, les jeunes, les modérés et les indépendants. Joe Biden est également sorti gagnant du premier débat présidentiel, le 29 septembre à Cleveland, selon 57% des sondés qui l'ont regardé, contre 26% à Donald Trump.