Monde

Les autorités municipales ont dénombré 42 blessés graves et environ 75 blessés légers

LA HAYE L'accident de train survenu samedi soir à Amsterdam a été qualifié de "cauchemar" par le directeur des chemins de fer néerlandais, Bert Meerstadt, au cours d'une conférence de presse qui s'est déroulée dimanche en compagnie de Marion Gout, la directrice du gestionnaire du réseau ProRail.

"Nous avons fait face à l'une des plus grandes collisions de ces dernières années. Deux trains qui entrent en collision sur la même voie, c'est un cauchemar", a déclaré Bert Meerstadt.

Il a remercié les services de secours, les machinistes et les conducteurs de train qui sont intervenus à la suite de la collision, estimant qu'"ils ont fait un travail fantastique".

Bert Meerstadt ne pouvait cependant encore expliquer les causes de l'accident, insistant sur le fait que les enquêteurs travaillent d’arrache-pied pour mettre en lumière les raisons de la collision.

Marion Gout ne souhaite pas spéculer sur l'accident de train, qualifiant cependant ce dernier "de journée noire pour le rail". "C'est un jour qui restera toujours dans mon souvenir", a-t-elle confessé. Elle a également adressé sa compassion aux occupants des trains et à leurs familles.

L'enquête de la police est "en cours"

L'enquête policière sur les causes de la collision frontale entre deux trains samedi soir dans la banlieue ouest d'Amsterdam, qui a fait plusieurs dizaines de blessés, est "en cours", a indiqué dimanche la police ferroviaire néerlandaise.

"L'enquête de la police est en cours", a déclaré à l'AFP Ed Kraszewski, porte-parole de la police ferroviaire : "elle a débuté hier dès que les dernières personnes se trouvant dans les trains ont été évacuées".

Le porte-parole a refusé de donner une nouvelle estimation du nombre de personnes blessées dans l'accident après avoir évoqué samedi soir une soixantaine de blessés, dont 15 à 20 grièvement.

Les autorités municipales ont de leur côté dénombré 42 blessés graves et environ 75 blessés légers, a indiqué dimanche à l'AFP Steven Schotte, un porte-parole de la municipalité.

Plusieurs bilans, certains allant même jusqu'à 125 blessés, ont été dressés depuis samedi soir par les policiers, pompiers, société des chemins de fer et municipalité d'Amsterdam, les décomptes variant en fonction des définitions des termes "blessés" ou "blessés graves".

Vers 18h30 samedi, deux trains se sont percutés frontalement sur un pont situé entre la gare centrale et la gare d'Amsterdam Sloterdijk, à l'ouest de la ville.

Selon des témoins cités par les médias néerlandais, la collision entre les deux trains, qui venaient de quitter les gares centrale et d'Amsterdam-Sloterdijk, respectivement, n'a pas été violente, la télévision publique nous faisant état d'une collision "pas extrêmement forte".

Nombre de voyageurs, encore debout lors de la collision, avaient été projetés contre les fenêtres et étaient tombés dans les allées des wagons, selon des témoins. L'un des deux trains aurait émis un long signal d'avertissement juste avant l'accident.

© La Dernière Heure 2012