"Une voiture bourrée d'explosifs a été déclenchée par des terroristes", a déclaré le ministère afghan de l'Intérieur. "Douze civils ont été tués et plus de cent personnes ont été blessées", a-t-il ajouté.

Un responsable des services de santé de la province de Ghor, Juma Gul Yakoobi, a dit à l'AFP que des membres des forces de l'ordre figuraient également parmi les victimes.

La présidence afghane a immédiatement accusé les talibans.

"La poursuite de la violence et des attaques menés par les talibans remettent gravement en cause les efforts de paix faits par le gouvernement afghan et ses partenaires internationaux", a-t-elle dit.

Les talibans et les Etats-Unis ont conclu en février un accord historique après 19 années de guerre. Washington s'est engagé à retirer tous ses militaires d'Afghanistan, et en contrepartie les rebelles ont promis de ne plus laisser de groupes terroristes opérer depuis les territoires qu'ils contrôlent, de ne plus attaquer les villes et d'engager des négociations de paix directes et inédites avec le gouvernement de Kaboul.

Mais ces négociations n'ont commencé qu'en septembre à Doha, au Qatar, avec beaucoup de retard, et la violence n'a pas réellement baissé, tandis que les forces américaines ont continué leur retrait au rythme prévu, sinon plus rapidement.