La secousse, initialement évaluée à 7,4, a été enregistrée à 91 km au sud-est de Sand Point, dans les îles aléoutiennes situées dans la Mer de Bering, à environ 40 km de profondeur, a indiqué l'Institut de géophysique américain (USGS). C'est dans cette petite ville que les vagues les plus importantes ont été signalées, d'environ 60 cm de haut.

Le centre d'alerte du Pacifique pour les tsunamis a par la suite indiqué que les zones potentiellement concernées par le phénomène n'étaient pas exposées à "des inondations à grande échelle".

L'alerte au tsunami concernait la côte sud de l'Etat ainsi que la péninsule d'Alaska mais épargnait Anchorage, la plus grande ville de l'Etat, située à près d'un millier de kilomètres de l'épicentre.

Le séisme lui-même n'a pas fait de victime connue ni de dégâts majeurs, dans une zone très isolée et peu peuplée.

Il a été ressenti à King Cove, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Sand Point, mais aucun dégât n'avait été constaté, a déclaré au site Anchorage Daily News Gary Hennigh, le responsable de cette petite ville, dont "les habitants et les ouvriers de la conserverie" avaient trouvé refuge sur les hauteurs, a-t-il expliqué.

La secousse principale a été suivie de plusieurs répliques d'une magnitude supérieure ou égale à 5. L'Alaska fait partie de la ceinture de feu du Pacifique, zone très active pour les séismes et qui s'étend du golfe d'Alaska à la péninsule russe du Kamtchatka.