C'est le principal opposant de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny a été victime d'un empoisonnement. Alors qu'il était à bord d'un vol pour la Sibérie, l'avion a dû atterrir en urgence en raison d'un malaise soudain. "Nous pensons qu’Alexeï a été empoisonné avec quelque chose mélangé à son thé. Il n’a rien bu d’autre ce matin. Les médecins ont dit que le poison avait été absorbé rapidement à travers la boisson chaude", a fait savoir sa porte-parole sur Twitter. L'avocat est actuellement admis en soins intensifs de l'hôpital d’Omsk, en Sibérie. Un passager de l'aréoport a depuis l'annonce de son hospitalisation publié sur les réseaux sociaux un cliché du leader d'opposition russe en train de boire le fameux thé. Un autre cliché pris juste après le montre dans une navette de l'aéroport et prendre la pose avec des jeunes, il semblait encore aller parfaitement bien. Finalement quelques heures plus tard, une vidéo où on l'entend crier de douleur en plein ciel et une autre de son transfert à l'hôpital ont été partagées sur Twitter.

"Il est rattaché à un appareil de respiration artificiel, son état est stable", a déclaré aux journalistes un responsable de l'hôpital, Anatoli Kalinitchenko, selon qui il est trop tôt pour confirmer que l'opposant a été victime d'un empoisonnement. "Les docteurs font plus que tout leur possible, ils se battent vraiment pour lui sauver la vie". De son côté, Viatcheslav Guimadi, le directeur juridique du Fonds de lutte contre la corruption (FBK) de M. Navalny, a écrit sur Twitter qu'il n'y avait "aucun doute que Navalny a été empoisonné pour ses activités et ses positions politiques". Il a réclamé l'ouverture d'une enquête pour "tentative d'assassinat sur une figure publique".

Alexeï Navalny est le principal opposant de Vladimir Poutine, il est connu pour ses discours anticorruption. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'on tente de l'atteindre. Il a déjà été victime de plusieurs agressions physiques par le passé. Il avait notamment reçu dans les yeux un produit désinfectant alors qu'il sortait de son bureau en 2017. En juillet 2019, tandis qu'il purgeait une courte peine de prison, il avait aussi clamé avoir été "empoisonné" par une "matière chimique inconnue". Les autorités avaient de leur côté parlé d'une "réaction allergique" et assuré n'avoir retrouvé "aucune substance toxique". Régulièrement, Alexeï Navalny et sa famille font également l'objet de perquisitions et d'interpellations de la part de la police russe.

Pour l'instant, Alexeï Navalny a été placé dans un coma artificiel, son pronostic est toujours incertain.