Une scène étonnante s'est produite la semaine dernière à Southend-on-Sea, dans le Sud-Est de l'Angleterre.

Mercredi 20 janvier, après avoir été interpellée d'un rassemblement suspect par des riverains, la police de la ville se met rapidement en route vers le centre de Saxon Hall, pour mettre un terme à ce qu'elle croit être une rave party illégale. A leur arrivée sur place, les policiers déployés tombent alors nez à nez non pas avec des jeunes fêtards, mais bien avec des dizaines de personnes âgées. Les retraités, âgés entre 80 et 90 ans, faisaient en fait la queue pour recevoir leur dose de vaccin contre le Covid-19.


L'attroupement a été causé par un retard de livraison du vaccin et un nombre insuffisant de doses, entraînant des files devant le centre de vaccination.

Après avoir réalisé qu'ils étaient confrontés à une fausse alerte, les policiers de Southend ont tout de même profité de leur déplacement pour aider à gérer la circulation sur le parking du centre.

La situation prête en tout cas sourire: "C'était vraiment drôle lorsque la police est arrivée, car elle avait été informée qu'une "rave" avait lieu chez nous, mais elle a trouvé des personnes de 80 et 90 ans en fauteuil roulant, avec des déambulateurs et des cannes, faisant patiemment la queue pour se faire vacciner", s'est amusé le directeur du centre de Saxon Hall.