Certains participants d'un carnaval en Espagne ont défilé à Cuenca en uniformes nazis ou en prisonniers des camps de concentration, ce qui a rapidement suscité des critiques d'Israël.

Le char en question était muni d'un panneau expliquant que la performance était "en mémoire des six millions d'hommes, de femmes et d'enfants qui sont morts lors de l'Holocauste. Ils seront toujours dans nos pensées".

L'ambassadeur d'Israël en Espagne a qualifié sur Twitter les faits de "répréhensibles", de "performances dégoûtantes qui banalisent l'Holocauste" et "se moquent des six millions de Juifs tués par les nazis."

Le groupe en question, cité par El Pais, a indiqué pour sa défense qu'il voulait "honorer les victimes de l'un des événements les plus honteux de l'histoire humaine".


Cette polémique fait suite à celle créée par le carnaval d'Alost, où des chars, des marionnettes et des déguisements antisémites ont suscité un tollé dans de nombreux pays.