La sécurité des bâtiments, transports et lieux publics, protégés par le plan vigipirate en France, va être portée au niveau "urgence attentat" après l'attaque contre une église à Nice, dans le sud-est de la France, a annoncé jeudi le Premier ministre français Jean Castex. Le niveau "urgence attentat" est le niveau le plus haut du plan vigipirate, le dispositif français de lutte contre le terrorisme.

Il peut être mis en place à la suite immédiate d'un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d'assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

Fustigeant un attentat "ignoble" perpétré en plein coeur de Nice, dans le sud-est de la France, où trois personnes "ont été assassinés à l'arme blanche dans des circonstances abjectes", le chef du gouvernement a assuré que "la réponse du gouvernement sera(it) ferme implacable et immédiate".

Il a estimé que cette "attaque aussi lâche que barbare" "endeuill(ait) le pays tout entier" et "frapp(ait) la communauté catholique à dessein et en plein coeur".

Trois personnes, dont un sacristain, ont été tuées lors de cette attaque, dont l'auteur a été interpellé, suscitant un choc en France à la veille d'un reconfinement pour lutter contre le Covid-19 et à quelques jours de la fête catholique de la Toussaint. Le chef de l'Etat Emmanuel Macron a décidé de se rendre sur place.

© AFP

Un homme abattu à Avignon, un autre interpellé à Lyon

Plus tard dans la matinée, un homme a été abattu à Avignon par la police alors qu'il menaçait des gens dans la rue avec une arme de poing, a indiqué la police qui n'évoque pas pour l'instant de piste terroriste.

Selon le site d'information Lyonmag.com, un homme armé d'un couteau a également été arrêté près de la gare de Perrache (2e arrondissement de Lyon) ce jeudi midi. L'homme a été interpellé alors qu'il cherchait à monter dans un tram.

L'information a été confirmée par Pierre Oliver, maire du 2e arrondissement de Lyon. Monsieur Oliver remercie les policiers "pour leur intervention efficace qui a permis d’éviter un nouveau drame".

Selon le site d'information français, le téléphone de l'auteur est actuellement analysé pour comprendre ses motivations.

Un blessé au consulat français en Arabie saoudite

Un Saoudien a été arrêté après avoir blessé avec un couteau un vigile du consulat français à Jeddah, ville de l'ouest de l'Arabiesaoudite, ont indiqué jeudi les médias officiels saoudiens et l'ambassade de France.

"L'assaillant a été appréhendé par les forces de l'ordre saoudiennes immédiatement après l'attaque. Le vigile a été transféré à l'hôpital et ses jours ne sont pas en danger. (...) Nous appelons nos compatriotes en Arabie saoudite à faire preuve d'une vigilance maximale", a écrit l'ambassade française dans un communiqué.