Monde

Donald Trump, qui a déjà remporté sept victoires électorales lors du "Super Tuesday", a déclaré dans une allocution qu'il souhaitait rassembler le parti républicain pour le rendre plus fort. 

Il en a profité pour tirer à boulets rouges sur la favorite démocrate Hillary Clinton. "Je suis un rassembleur. Je sais que les gens vont avoir du mal à le croire", a déclaré le milliardaire lors d'un discours de victoire depuis Palm Beach, en Floride.

Une fois que le Grand Old Party sera réuni, Donald Trump a affiché sa volonté de faire de Hillary Clinton sa nouvelle cible.

Trump, souvent décrié comme un faux conservateur par ses détracteurs, a réussi à obtenir les suffrages de nouveaux électeurs républicains mardi en s'imposant dans sept Etats différents.

"Je pense que nous serons plus ouverts et plus unis. Je pense que nous serons un bien plus grand parti. Je pense que nous allons gagner en novembre", a-t-il martelé.

Dans la suite de son allocution, le candidat populiste a une nouvelle fois agité l'épouvantail de la menace terroriste, faisant au passage une nouvelle allusion à Bruxelles. 

"La terreur islamo-radicale est un gros, gros problème, pas seulement pour nous. Regardez l'Allemagne, la Suède, Bruxelles, c'est une catastrophe !" Donald Trump avait qualifié en début d'année la capitale belge de "trou à rats" ("hellhole").