L'opération a débouché sur une saisie de matériel médical d'une valeur totale de 23 millions de dollars. "Les criminels n'ont pas tardé à cibler ces nouveaux 'clients' représentés par les nombreuses personnes poussées par la pandémie à organiser leur vie en ligne", a déclaré le secrétaire d'Interpol, Juergen Stock.

L'opération Pangea XIV, à laquelle 92 pays ont pris part, a permis de bloquer ou supprimer le chiffre record de 113.000 liens internet menant les internautes vers des sites commerciaux.

Les criminels profitent de la pandémie, selon Interpol. Plus de la moitié du matériel médical saisi était composé de faux tests Covid.

En Italie, les enquêteurs ont mis la main sur un demi-million de faux masques chirurgicaux.