Le militaire, qui appartient au 9e regiment d'infanterie de marine de Guyane, a profité qu'une policière lui apporte son repas en cellule pour lui dérober son arme, a précisé une source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien.